Accueil Actualités - AFP Regain d'activités militaires russes dans le Grand Nord en 2014, selon Oslo
Actualités (AFP)
Regain d'activités militaires russes dans le Grand Nord en 2014, selon Oslo

Oslo, 7 avr 2015 (AFP) -

L'armée norvégienne a fait état d'un regain d'activités militaires russes dans le Grand Nord l'an dernier, avec une intensification des entraînements en particulier aériens, selon son rapport annuel d'activité publié mardi.

En 2014, l'armée dit avoir intercepté ou identifié, dans le cadre de sa mission de veille pour l'Otan, 74 avions russes évoluant à proximité de l'espace aérien national en 2014, près du double par rapport à 2010 (39 identifications) et 28% de plus qu'en 2013.

Les apparitions d'appareils russes se sont intensifiées à la fin de l'année et les vols dénotent, selon le pays scandinave, des formations de plus en plus complexes, impliquant simultanément différents types d'appareils.

"L'intensification des entraînements et leur complexité croissante confèrent (à l'armée russe) des capacités sans cesse améliorées", a noté le chef d'état-major des armées, Haakon Bruun-Hanssen, en présentant le rapport d'activité.

Commandant la base d'où opèrent les avions norvégiens de surveillance maritime, la colonelle Ingvild Jensrud a elle aussi recensé plusieurs autres signes de la montée en puissance russe dans le Grand Nord: réouverture dans la péninsule de Kola de bases aériennes utilisées pendant la Guerre froide, modernisation de la flotte ou encore tests de nouveaux sous-marins et missiles.

Alors même que l'armée norvégienne dressait son bilan, un incendie s'est déclaré à bord d'un sous-marin russe à propulsion nucléaire mis en cale sèche pour des travaux de réparations dans le port arctique de Severodvinsk, dans la mer de Barents.

L'an dernier, "la Russie a démontré sa capacité et sa volonté d'employer sa puissance militaire pour atteindre ses objectifs politiques", a noté l'amiral Bruun-Hanssen, dans une allusion implicite à l'Ukraine.

"Il est important de préciser que l'on ne considère pas aujourd'hui que la Russie représente une menace militaire pour la Norvège, mais nous devons continuer de suivre ce qui se passe dans notre voisinage", a-t-il ajouté dans le préambule du rapport.

A l'instar des autres pays de l'Otan, la Norvège a suspendu toute coopération militaire avec la Russie suite à l'annexion de la péninsule de Crimée en mars 2014.

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Actualités - AFP Regain d'activités militaires russes dans le Grand Nord en 2014, selon Oslo