Accueil Actualités - AFP Hôtel de la Marine: l'Académie des Beaux-Arts dénonce l'implantation d'un espace commercial
Actualités (AFP)
Hôtel de la Marine: l'Académie des Beaux-Arts dénonce l'implantation d'un espace commercial

Paris, 13 avr 2015 (AFP) -

L'Académie des Beaux-Arts a jugé lundi "inappropriée et nuisible" la décision d'implanter "un espace en partie commercial" dans l'Hôtel de la Marine, place de la Concorde, qui doit être partiellement consacré au patrimoine gastronomique français.

La présidence de la République a annoncé le 20 mars que "le rez-de-chaussée du bâtiment sera conçu pour faire découvrir aux touristes étrangers et à nos compatriotes le patrimoine gastronomique français, classé au patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'Unesco".

Selon les opposants au réaménagement de l'Hôtel, il s'agirait en fait d'un projet commercial conduit par le restaurateur Alain Ducasse et l'architecte Jean-Michel Wilmotte.

Pour l'Académie des Beaux-Arts, "la décision récemment dévoilée consistant à implanter un espace en partie commercial dans un endroit aussi prestigieux paraît inappropriée et nuisible à cet emblème de la place de la Concorde", souligne-t-elle dans un communiqué.

L'Académie rappelle "l'importance hautement historique de ce monument" et souligne "la qualité de ce bâtiment édifié par Ange-Jacques Gabriel à la demande de Louis XV".

L'annonce de l'Élysée avait également été critiquée par l'Association des amis de l'Hôtel de la Marine pour laquelle le projet d'un "+palais de Dame Tartine+ dans des lieux qui ont vu naître la République et où a été signée l'Abolition de l'esclavage apparaît déplacée".

Selon l'Élysée, un espace muséal de 4.000 mètres carrés doit être aménagé au premier étage du monument et "les appartements et salons historiques de l'Hôtel de la Marine seront ouverts, pour la première fois, au public".

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Actualités - AFP Hôtel de la Marine: l'Académie des Beaux-Arts dénonce l'implantation d'un espace commercial