Accueil Actualités - AFP "Libération" d'un navire de la Brittany Ferries: un acte "irréparable" (syndicat)
Actualités (AFP)
"Libération" d'un navire de la Brittany Ferries: un acte "irréparable" (syndicat)

Brest, 11 mai 2015 (AFP) -

La direction de la Brittany Ferries "vient de commettre l'irréparable", en "libérant" dans la nuit de samedi à dimanche un navire de la compagnie bloqué à Ouistreham (Calvados) par des dockers en grève, a dénoncé lundi la CGT des marins du Grand Ouest.

"La direction de la Brittany Ferries vient de commettre l'irréparable, en ne respectant pas dans la nuit du 9 mai 2015 les règles de sûreté et de sécurité sur le port de Ouistreham", affirme le syndicat dans un communiqué.

"En essayant de s'opposer à la grève des dockers sur ce même port, cet acte a fâché le secteur maritime", ajoute le communiqué, signé de Jean-Paul Hellequin, porte-parole et secrétaire adjoint du syndicat, dénonçant "un acte de piraterie de la part de ce commando".

Le Mont-Saint-Michel, qui assure les rotations de la compagnie basée à Roscoff (Finistère) vers l'Angleterre, était bloqué depuis mercredi par des dockers de la Société de manutention du port de Caen, dont la Brittany Ferries est l'actionnaire majoritaire.

Les dockers s'étaient mis en grève pour des questions salariales, selon la direction de la Brittany Ferries, qui a annoncé dimanche qu'une vingtaine de producteurs de légumes, ainsi que le président de la compagnie maritime Jean-Marc Roué, avaient permis de "libérer le bateau", précisant qu'il avait ensuite appareillé pour Roscoff.

La compagnie appartient à la coopérative agricole bretonne Sica, située à Saint-Pol-de-Léon, non loin de Roscoff.

La CGT des marins du Grand Ouest réclame dans son communiqué, en cette période de Vigipirate, "que le préfet de région, le ministère de l'Intérieur, le ministère des Transports demandent des comptes au président de la Brittany Ferries".

Le syndicat salue en outre le fait que dans plusieurs ports les dockers se soient solidarisés de leurs collègues d'Ouistreham, citant notamment le port de Cherbourg où le ferry Normandie qui devait y accoster a été dérouté vers Roscoff.

La direction de la Brittany Ferries n'était pas joignable dans l'immédiat.

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Actualités - AFP "Libération" d'un navire de la Brittany Ferries: un acte "irréparable" (syndicat)