Accueil Actualités - AFP Un bateau des gardes-côtes ukrainiens saute sur une mine : un mort
Actualités (AFP)
Un bateau des gardes-côtes ukrainiens saute sur une mine : un mort

Kiev, 7 juin 2015 (AFP) -

Un garde-côtes ukrainien est mort et six autres ont été blessés dimanche après que leur navire eut fait exploser une mine dans la baie du port de Marioupol, dans la zone de conflit de l'Est de l'Ukraine, ont indiqué les autorités ukrainiennes.

Le capitaine du navire est quant à lui porté disparu et les recherches se poursuivent pour tenter de le retrouver, a indiqué le service des gardes-frontières.

Un blessé est finalement décédé à l'hôpital, a ajouté un porte-parole du ministère de l'Intérieur à la télévision ukrainienne. Six autres sont soignés pour des blessures dont il n'a pas précisé la gravité.

Leur bateau a été fortement endommagé après avoir sauté sur une mine lors d'une inspection, selon les gardes-frontières.

Marioupol, port stratégique sur les bords de la mer d'Azov, est la dernière grande ville dans l'Est séparatiste prorusse sous contrôle du gouvernement ukrainien. Des combats éclatent de façon régulière près du village de Chirokiné, situé à une dizaine de kilomètres de Marioupol.

La prise de Marioupol constituerait une étape clé pour créer un pont terrestre entre la Russie et la péninsule ukrainienne de la Crimée annexée en mars 2014, mais très dépendante de l'Ukraine pour ses approvisionnements vitaux.

L'Est de l'Ukraine a connu ces derniers jours un regain de violences meurtrières dans le conflit qui a fait plus de 6.400 morts depuis avril 2014.

L'Ukraine et les Occidentaux accusent la Russie de soutenir militairement les rebelles de l'Est et d'y avoir déployé des troupes régulières ce que Moscou dément.

Sur le terrain, la situation restait "tendue" dimanche, selon l'armée ukrainienne qui accuse les séparatistes d'utiliser les armes interdites par les accord de Minsk.

"Les troupes russes et terroristes (Kiev désigne ainsi les séparatistes, ndlr) ont tiré à cinq reprises aux lance-roquettes multiples Grad près du village Granitne", à la mi-chemin entre le fief rebelle de Donetsk et Marioupol, a déclaré Olexandre Motouzianyk, un porte-parole militaire ukrainien au cours d'un point de presse.

Aucun soldat ukrainien n'est mort, mais huit ont été blessés au cours des dernières 24 heures, a-t-il ajouté.

Les drones ennemis ont survolé à 38 reprises les régions rebelles de Donetsk et de Lougansk, a-t-il précisé.

Les autorités séparatistes ont pour leur part fait état de deux civils blessés dans un quartier de Donetsk dans des bombardements qu'elles ont attribués à l'armée ukrainienne.

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Actualités - AFP Un bateau des gardes-côtes ukrainiens saute sur une mine : un mort