Accueil Actualités - AFP Immigration clandestine: Londres active son plan d'urgence à Douvres
Actualités (AFP)
Immigration clandestine: Londres active son plan d'urgence à Douvres

Londres, 24 juin 2015 (AFP) -

Londres a indiqué mercredi avoir activé son plan d'urgence pour renforcer la sécurité frontalière au port de Douvres, arguant que des migrants avaient tenté la veille de profiter de la grève à la compagnie MyFerryLink à Calais pour rejoindre le Royaume-Uni.

De nombreux migrants ont essayé de profiter du chaos provoqué au port de Calais (nord de la France) par quelques 200 marins grévistes pour monter à bord des nombreux camions à l'arrêt, comme en témoignaient les images des chaînes d'information en continu diffusées en boucle mardi.

"La police des frontières a activé ses plans d'urgence bien rodés pour assurer la sécurité lors de cette période de perturbation des services de traversée de la Manche, alors qu'ils reviennent à la normale", a fait savoir James Brokenshire, secrétaire d'État britannique à l'Immigration, mercredi dans un communiqué.

"Nous avons déployé du personnel de police supplémentaire aux frontières et des chiens renifleurs dans le nord de la France, et avons renforcé les contrôles à Douvres pour les véhicules touristiques et de fret", a-t-il détaillé.

En septembre, le Royaume-Uni s'est engagé à contribuer à hauteur de 15 millions d'euros au renforcement de la sécurité à Calais, dans le cadre d'un accord avec la France.

"Je suis prêt à faire davantage", a annoncé le Premier ministre David Cameron mercredi devant la chambre des Communes. "Lors d'une réunion ce matin avec la ministre de l'Intérieur, nous avons regardé si nous pouvions mettre plus de personnel et d'équipes de chiens renifleurs de ce côté-là (français) de la Manche".

"Nous devons travailler de façon très étroite avec les Français. Il est vain de tenter de se rejeter la faute l'un sur l'autre. C'est un partenariat solide et nous devrions le conserver en l'état", a assuré le Premier ministre face à la montée de l'exaspération des deux cotés de la Manche.

David Cameron a insisté sur la nécessité de s'attaquer aux sources de l'immigration clandestine. "Nous devons travailler avec nos partenaires européens pour résoudre ce problème à la source", a-t-il déclaré devant les députés.

Pour ce faire, le gouvernement britannique a annoncé la mise en place un groupe de travail composé d'environ 90 fonctionnaires, issus entre autres de la police des frontières et de la magistrature, pour lutter contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en mer Méditerranée.

Ce groupe sera en partie basé en Sicile et à la Haye avec Europol, l'agence européenne de lutte contre la criminalité organisée, et des effectifs présents au Royaume-Uni pourront être déployés en fonction des besoins, ont indiqué les services du Premier ministre.

Cette force aura notamment pour mission de réunir des "renseignements" pour combattre les passeurs et identifier les "flux financiers" qui nourrissent le trafic, a précisé le secrétaire d'États à l'Immigration.

La proximité de la Grande-Bretagne attire depuis des années à Calais les clandestins en quête de passage vers ce qu'ils voient comme l'"eldorado" britannique.

Environ 3.000 migrants se trouvent à Calais avec comme dessein de rejoindre l'Angleterre, selon le dernier décompte de la préfecture du Pas-de-Calais.

eg-jb/dh/ial/

GROUPE EUROTUNNEL

DFDS

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Actualités - AFP Immigration clandestine: Londres active son plan d'urgence à Douvres