Accueil Actualités - AFP Asean: la paix "menacée" en mer de Chine méridionale, Pékin visé
Actualités (AFP)
Asean: la paix "menacée" en mer de Chine méridionale, Pékin visé

Kuala Lumpur, 6 août 2015 (AFP) -

Les revendications territoriales en mer de Chine méridionale "pourraient menacer la paix" dans cette région, ont déclaré jeudi les ministres de l'Asie du Sud-Est en conclusion de leur sommet, visant la politique de Pékin.

"Nous prenons acte des sérieuses préoccupations exprimées par certains ministres sur les revendications territoriales en mer de Chine méridionale, qui ont affaibli la confiance et qui pourraient menacer la paix, la sécurité et la stabilité", affirme dans une déclaration commune les ministres des Affaires étrangères de l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (Asean).

"Nous avons amplement évoqué les sujets en lien avec la mer de Chine méridionale et nous restons sérieusement préoccupés par les développements récents et à venir dans cette région", ajoute la déclaration commune que l'AFP s'est procurée à l'issue du sommet de l'Asean à Kuala Lumpur.

Le sommet, tenu en présence des Etats-Unis, a abordé la politique de la Chine. Pékin est accusé de mener d'énormes opérations de remblaiement en mer de Chine méridionale, transformant des récifs coralliens en ports et en infrastructures diverses, afin de gagner du terrain sur l'eau - quelque 800 hectares ces 18 derniers mois, selon Washington - et étendre leur souveraineté.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a dénoncé mercredi auprès de son homologue chinois Wang Yi la "militarisation" que Pékin a engagée en mer de Chine méridionale, à l'origine d'une poussée de fièvre avec ses voisins d'Asie du Sud-Est.

"La Chine a déjà cessé. Vous regardez qui construit? Prenez un avion et regardez par vous-même", a dit Wang à des journalistes.

Une source diplomatique asiatique a toutefois indiqué que Wang avait déclaré à ses homologues dans la région que Pékin poursuivrait ses projets de construction sur les îles nouvellement créées.

Les Philippines et le Viet-Nam ont insisté pour utiliser un ton ferme envers la Chine dans la déclaration commune, ont indiqué des sources diplomatiques. Les proches alliés de Pékin (Cambodge, Birmanie, et le Laos) ont préféré se montrer plus conciliants.

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Actualités - AFP Asean: la paix "menacée" en mer de Chine méridionale, Pékin visé