Accueil Actualités - AFP Le porte-avions Charles de Gaulle de nouveau disponible en septembre
Actualités (AFP)
Le porte-avions Charles de Gaulle de nouveau disponible en septembre

Paris, 24 mars 2016 (AFP) -

Le porte-avions Charles de Gaulle, revenu d'une mission de frappes de quatre mois contre le groupe Etat islamique (EI) en Irak et Syrie, sera de nouveau disponible pour des opérations en septembre, a indiqué jeudi un responsable de la Marine.

"L'arrêt technique (actuel) est un arrêt bref de quelques semaines pour remettre le porte-avions à disposition pour des opérations dès septembre, dès la rentrée, dès l'automne", a déclaré le contre-amiral René-Jean Crignola lors du point-presse hebdomadaire de la Défense.

Le bâtiment, basé à Toulon, pourra alors être engagé quelques mois avant un arrêt technique de plus grande envergure, qui débutera au début 2017 et durera 18 mois.

En fonction de la situation géopolitique, le Charles de Gaulle peut servir une nouvelle fois dans le Golfe, ou être déployé au large de la Libye si une opération militaire européenne venait à y être engagée.

Lors du passage du navire en Méditerranée, ses chasseurs ont récolté du renseignement, notamment liés à la situation en Libye. "Nous avons conduit des missions de recueil de renseignement avec les Rafale (et leurs pods de reconnaissance) RECO NG depuis les espaces internationaux, à l'aller et au retour, sur les points d'intérêt en Méditerranée et ailleurs, en Libye et ailleurs", a indiqué le contre-amiral Crignola.

Le groupe aéronaval a aussi recueilli du renseignement en mer Rouge ainsi que dans les golfes d'Aden et Oman, a-t-il ajouté.

Le conflit au Yemen, où une coalition arabe emmenée par Ryad s'oppose aux rebelles chiites Houthis soutenus par Téhéran, est l'un des principaux points de tension dans la région, outre la crise syrienne et la poussée jihadiste.

Pendant l'arrêt technique de 18 mois, les chasseurs Rafale de la Marine devraient s'entraîner sur des porte-avions américains, a indiqué l'officier, qui dirigeait la dernière mission du Charles de Gaulle et a commandé à ce titre pendant plusieurs semaines la Task Force 50, fer de lance de la Ve Flotte américaine dans le Golfe, une première pour un Français.

"Apponter ce n'est pas un sport de masse (...) Il faut maintenir ce savoir-faire", a-t-il souligné. A cette fin, un "projet d'embarquement d'appareils (français) à bord de porte-avions américains" est à l'étude.

Durant sa dernière mission, du 18 novembre au 16 mars, le Charles de Gaulle a réalisé une centaine de frappes contre l'EI, soit jusqu'à 18 sorties opérationnelles par jour et jusqu'à 25% des frappes de la coalition, a précisé l'officier.

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Actualités - AFP Le porte-avions Charles de Gaulle de nouveau disponible en septembre