Accueil Actualités - AFP Commande de 4 paquebots: les syndicats de STX France réclament des embauches
Actualités (AFP)
Commande de 4 paquebots: les syndicats de STX France réclament des embauches

Nantes, 6 avr 2016 (AFP) -

Les représentants syndicaux de STX France, qui emploie quelque 2.500 salariés à Saint-Nazaire, ont réclamé mercredi de nouvelles embauches pour faire face à la charge de travail, après l'annonce d'une nouvelle commande de quatre paquebots par l'armateur italo-suisse MSC.

Ces quatre nouveaux bateaux, qui doivent être livrés entre 2022 et 2026 et qui représentent 37 millions d'heures de travail, s'ajoutent au carnet de commande de huit autres navire en cours de construction ou à construire d'ici à 2020 aux ex-Chantiers de l'Atlantique, devenus STX France en 2008 après leur rachat au Norvégien Aker Yards.

"Le carnet de commandes est déjà extrêmement chargé jusqu'en 2020, avec huit paquebots, dont deux très gros (ceux de la classe Oasis pour le croisiériste américain RCCL, ndlr). Une visibilité de 8-10 ans, cela ne nous était pas arrivé depuis très très longtemps, depuis les années 90 ou 2000", s'est réjouie Nathalie Durand-Prinborgne, déléguée syndicale FO.

Mais ce retour aux "années fastes" doit se traduire par l'embauche d'ouvriers, a-t-elle prévenu. "On sera extrêmement vigilant sur l'embauche d'ouvriers et l'utilisation de la sous-traitance française, locale et nationale", a-t-elle dit.

"C'est plutôt une bonne nouvelle (...), cela va peut-être relancer quelques investissements et quelques embauches", a renchéri Johan Jardin, délégué CFDT.

"Cela nous conforte dans notre signature de l'accord de compétitivité (début 2014, ndlr). On part de loin, on a 10 ans de travail devant nous. Aujourd'hui, je ne connais pas beaucoup d'entreprises capables de dire qu'ils ont une visibilité à 8-10 ans", a-t-il ajouté.

"Une bonne nouvelle, pour qui?", a réagi de son côté Sébastien Benoît, représentant de la CGT. "On parle d'une commande de quatre milliards d'euros, mais il est temps aujourd'hui de passer au braquet supérieur, avec des embauches massives et immédiates, de 600 ouvriers et de 200 techniciens", a-t-il réclamé.

"Aujourd'hui, sur le site, il y a 890 ouvriers en CDI, et ce n'est évidemment pas suffisant. Avec un tel carnet de commandes, jusqu'en 2026, il n'est plus possible de continuer cette politique de précarisation de l'emploi", a déclaré à l'AFP le syndicaliste.

Les chantiers navals STX France - détenus à 33,3% par l'Etat français et à 66,6% par STX Europe (filiale du groupe sud-coréen STX Shipbuilding) - font actuellement travailler 6.000 personnes à Saint-Nazaire, dont 2.500 salariés. Selon la direction, environ 150 personnes doivent être recrutées en CDI d'ici la fin de l'année, portant à 550 le nombre d'embauches en CDI depuis début 2013.

asl-axt/we

STX OFFSHORE & SHIPBUILDING

ROYAL CARIBBEAN CRUISES

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Actualités - AFP Commande de 4 paquebots: les syndicats de STX France réclament des embauches