Accueil Actualités - AFP Findus investit 10 millions d'euros dans son usine de Boulogne-sur-Mer
Actualités (AFP)
Findus investit 10 millions d'euros dans son usine de Boulogne-sur-Mer

PARIS, 21 juin 2012 (AFP) -

Le groupe alimentaire Findus va investir 10 millions d'euros dans son usine de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) afin de renforcer ses capacités de production, a annoncé jeudi Matthieu Lambeaux, directeur général de la filiale française.

Cette annonce intervient alors que depuis plusieurs mois les 200 salariés de cette usine s'inquiètent pour leur avenir après l'annonce d'une possible mise en vente par l'actionnaire, le fonds d'investissement britannique Lion Capital.

Cet investissement de 10 millions d'euros s'étalera sur trois ans et permettra la mise en place de deux nouvelles unités de production ainsi que la création de vingt emplois, a expliqué M. Lambeaux.

Aujourd'hui, l'usine traite essentiellement du poisson pané. L'objectif est qu'elle prépare également du poisson nature. Trois mille tonnes de cabillaud et saumon vont être rapatriés sur Boulogne-sur-Mer au lieu d'être traités, comme c'est le cas aujourd'hui, dans les pays nordiques, en République tchèque ou encore en Chine, a ajouté M. Lambeaux.

"Ces investissements faisaient déjà partie de l'accord signé l'été 2011 avec la direction. La bonne nouvelle, c'est que cela se concrétise", a affirmé à l'AFP Laurent Prévot, délégué CFTC des salariés de l'usine.

Pour ne pas voir leur usine fermer, les salariés ont dû faire des concessions afin d'améliorer la compétitivité, inférieure à celle d'autres sites du groupe, en Grande-Bretagne notamment.

Peu après la signature de cet accord, les salariés apprenaient que Lion Capital envisageait de se séparer du groupe pour rembourser sa dette qui, selon le Financial Times du 10 juin, s'éleverait à 868 millions d'euros.

Après divers rebondissements, deux propositions seraient aujourd'hui sur la table, croit savoir le quotidien. La première concerne l'actionnaire lui-même, Lion Capital qui, accompagné d'un consortium de banques, ferait une offre de refinancement à hauteur de 186 millions d'euros. La seconde émanerait du fonds d'investissement, Triton, qui mettrait 285 millions d'euros sur la table.

Le ministre délégué aux Transports et à l'économie maritime et député-maire de Boulogne-sur-Mer, Frédéric Cuvillier, a par ailleurs reçu mercredi le représentant des salariés, Laurent Prévot. Selon ce dernier, une rencontre devrait bientôt avoir lieu avec tous les acteurs pour faire le point sur ce dossier.

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Actualités - AFP Findus investit 10 millions d'euros dans son usine de Boulogne-sur-Mer