Accueil Actualités - AFP Frédéric Cuvillier rappelle l'intérêt du Canal Seine-Nord et tacle Borloo
Actualités (AFP)
Frédéric Cuvillier rappelle l'intérêt du Canal Seine-Nord et tacle Borloo

BOULOGNE-SUR-MER (Pas-de-Calais), 5 juil 2012 (AFP) -

Le ministre délégué aux Transports, Frédéric Cuvillier, a sévèrement réagi auprès de l'AFP jeudi à l'intervention de l'ancien ministre de l'Ecologie Jean-Louis Borloo, qui s'était inquiété de l'avenir du Canal Seine-Nord, rappelant l'intérêt du projet.

L'ancien ministre de l'Ecologie et député du Nord Jean-Louis Borloo avait demandé mercredi au Premier ministre de "couper court aux rumeurs sur un abandon du projet de canal Seine-nord".

"Jean-Louis Borloo est frappé d'amnésie foudroyante", a fustigé le ministre délégué aux Transports, dénonçant "un discours faux", émanant "d'un personnage en mal de présence médiatique".

Frédéric Cuvillier a rappelé "l'intérêt incontestable d'un aménagement destiné à favoriser le transport multimodal" pour lequel toutefois "des questions auxquelles il faudra répondre restent posées", notamment le coût global du projet, son financement et l'impact pour les ports français.

"Quel est le coût réel? Quelles sont les possibilités de financements? Dans quelle mesure pouvons-nous obtenir des financements européens? C'est un enjeu important auquel il faut répondre de façon pragmatique, sans céder au jeu des petites phrases", a souligné Frédéric Cuvillier.

"Je veux mettre de la méthode là où l'UMP s'est contentée d'annonces", a expliqué le ministre, dénonçant "l'héritage laissé par M. Borloo et ses amis".

"Le schéma national d'infrastructures de transport (SNIT), abondé par le précédent gouvernement qui a multiplié les promesses, fait aujourd'hui état de projets pour un montant total de 245 milliards d'euros, hors Paris. Et pour les financer, nous disposons de 2 milliards par an. L'UMP nous a laissé une impasse budgétaire de 120 ans", a encore estimé M. Cuvillier, qui "invite Jean-Louis Borloo à faire preuve d'un peu de retenue".

Frédéric Cuvillier a enfin souhaité "mesurer les coûts de ces projets et les comparer aux avantages en matière d'aménagement global du territoire".

Le coût total du projet de canal Seine-Nord Europe, vaste corridor de transport de fret fluvial depuis le Havre jusqu'au Benelux, est estimé à près de 4,3 milliards d'euros, dont 2,1 milliards d'un partenaire privé. Le processus de sélection entre les deux candidats déclarés Bouygues Travaux Publics et Vinci Concessions doit intervenir à la fin de l'année.

BOUYGUES

VINCI

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Actualités - AFP Frédéric Cuvillier rappelle l'intérêt du Canal Seine-Nord et tacle Borloo