Accueil Actualités - AFP Marine Le Pen se saisit des violences entre jeunes et militaires à Castres
Actualités (AFP)
Marine Le Pen se saisit des violences entre jeunes et militaires à Castres

PARIS, 10 sept 2012 (AFP) -

La présidente du FN Marine Le Pen a dénoncé un "silence persistant" du Mrap et de SOS-Racisme après les violents incidents entre des militaires et des jeunes à Castres (Tarn), où un parachutiste a perdu un oeil et durant lesquels ont fusé des insultes comme "sales français".

"SOS-Racisme et le Mrap vont-ils se porter partie civile contre ces +jeunes+ qui ont agressé les parachutistes de Castres en les traitant de +sales Français+ ? Le silence persistant de ces associations d'un antiracisme unilatéral, mais néanmoins subventionné, montre éloquemment leur véritable nature", déclare Marine Le Pen dans un communiqué.

Selon la présidente du FN, "la vérité est que Castres n'est pas la seule ville de France où les militaires français sont désormais soumis à un couvre-feu, sous la pression de bandes de racailles qui imposent ainsi leur loi".

"Tous les voyous de Castres doivent être retrouvés et poursuivis sans faiblesse", conclut-elle.

Une bataille rangée a opposé une soixantaine de soldats du 8e Régiment de parachutistes d'infanterie de marine (RPIMa) et de jeunes dans la nuit de vendredi à samedi, en marge d'une fête locale. Blessé par un tesson de bouteille, un militaire de 21 ans y a perdu son oeil droit.

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Actualités - AFP Marine Le Pen se saisit des violences entre jeunes et militaires à Castres