Accueil Actualités - AFP Brésil/ports: négociation entre gouvernement et dockers, suspension des débrayages
Actualités (AFP)
Brésil/ports: négociation entre gouvernement et dockers, suspension des débrayages

RIO DE JANEIRO, 22 fév 2013 (AFP) -

Le gouvernement brésilien et les représentants du secteur portuaire ont passé un accord vendredi à la mi-journée pour suspendre les débrayages dans les ports du pays d'ici au 15 mars, période pendant laquelle seront négociés des changements au décret visant à libéraliser le secteur, a indiqué l'Agence Brasil (publique).

Selon le ministre du Secrétariat Spécial des Ports, Leônidas Cristino, le gouvernement est ouvert à la négociation.

"Nous n'avons pas l'intention de changer l'essence du texte, mais nous sommes ouverts à la négociation", a dit le ministre.

Des débrayages avaient commencé vendredi à 07H00 (9H00 GMT) dans tous les ports brésiliens.

"Nous protestons contre le décret 595, à l'examen au Parlement, qui privatise tous les ports brésiliens. Nous avons des représentants à Brasilia en pourparlers avec le gouvernement. Mardi il y a aura un nouveau débrayage", avait déclaré à l'AFP au début du mouvement, Paulo Pereira da Silva, alias "Paulinho", président de Force syndicale, qui regroupe 45 syndicats.

D'après le président de Force Syndicale, "la grève a été un succès. Notre difficulté était d'avoir un dialogue, aujourd'hui nous avons réussi".

Le nouveau débrayage de six heures prévu mardi a été suspendu, selon lui.

Dans le port de Santos (Etat de Sao Paulo), le plus grand d'Amérique latine, plus de 4.000 dockers ont cessé le travail et au moins 30.000 dans 32 ports du pays.

La "Medida Provisoria" 595 prévoit des changements dans les activités portuaires "rendant plus précaires les conditions de travail des dockers et cela mettra fin aux emplois du secteur", a assuré le président de Force syndicale.

Ce décret propose l'ouverture du marché du travail à ceux qui ne sont pas inscrits dans l'Organe gestionnaire de main d'oeuvre (Ogmo), ce qui réduira les salaires, soulignent encore les syndicats.

Avec cette MP595 émise en décembre 2012 et l'annonce d'une série d'investissements de 28 milliards de dollars, le gouvernement brésilien cherche à améliorer la compétitivité de l'économie brésilienne en mettant fin aux entraves dans le secteur, comme les infrastructures vétustes et saturées et la bureaucratie qui ralentit les activités.

Le président de Force Syndicale a précisé à l'AFP que le Brésil compte 34 ports publics avec 172 terminaux publics et 129 port mixtes (public/privé) qui emploient quelque 80.000 dockers.

En 2012, plus de 104 millions de tonnes de marchandises sont passées par le port de Santos qui a accueilli 5.500 navires, selon le site G1 de Globo.

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Actualités - AFP Brésil/ports: négociation entre gouvernement et dockers, suspension des débrayages