Accueil Actualités - AFP Concordia: un collectif de victimes françaises boudera le procès
Actualités (AFP)
Concordia: un collectif de victimes françaises boudera le procès

BORDEAUX, 05 juil 2013 (AFP) -

Le principal collectif de victimes françaises du naufrage du Costa Concordia a annoncé vendredi qu'aucun de ses membres n'assisterait au procès du commandant Francesco Schettino qui doit s'ouvrir mardi à Grosseto (Italie), le considérant "déjà tronqué".

"Nous ne souhaitons pas, par notre présence, cautionner un procès qui s'annonce comme déjà tronqué et en tout cas certainement bien en deçà du vrai enjeu sur lequel il devrait porter: celui de la sécurité de tous", dit au nom du collectif sa présidente Anne Decré, dans un communiqué reçu par l'AFP.

Le "Collectif des naufragés français du Concordia", paquebot de croisière qui avait fait tragiquement naufrage le 13 janvier 2012 à quelques dizaines de mètres de l'île toscane du Giglio, faisant 32 morts, précise qu'il sera cependant représenté par ses avocats italiens.

Sur le fond, il estime que "la justice italienne manque à un devoir essentiel d'information des victimes" car "rien n'a été prévu" pour accueillir les victimes françaises.

Le collectif insiste surtout sur sa "crainte" que les débats, qui pourraient être ajournés dès mardi en raison d'une grève d'avocats, "ne se cantonnent à de multiples diversions et digressions techniques, occultant la dimension humaine de ce drame".

Il dénonce enfin la transaction qui a permis à la compagnie Costa Croisières d'échapper à un procès pénal, moyennant le versement d'un million d'euros au terme d'une procédure négociée au cours de laquelle elle a reconnu sa responsabilité administrative.

"Cette funeste décision marque en elle-même le renoncement de l'Italie à faire toute la lumière sur cette catastrophe et elle constitue un affront au vécu et aux attentes des victimes décédées", accuse le collectif qui compte environ 350 adhérents, dont une partie des proches de victimes françaises, décédées ou blessées.

L'ex-commandant Schettino devra répondre devant le tribunal d'homicides multiples par imprudence, d'abandon de navire et des dommages causés à l'environnement par le drame. Il pourrait se retrouver seul sur le banc des accusés, les cinq autres personnes mises en cause ayant obtenu le feu vert du parquet pour une peine négociée avec le tribunal.

L'accident avait tué six Français sur 462 qui se trouvaient à bord parmi 4.229 passagers.

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Actualités - AFP Concordia: un collectif de victimes françaises boudera le procès