Accueil Actualités - AFP Le thon tropical, au centre d'une industrie mondialisée
Actualités (AFP)
Le thon tropical, au centre d'une industrie mondialisée

Paris, 8 nov 2014 (AFP) -

Les thons tropicaux, qui fournissent l'écrasante majorité du thon consommé sous forme de conserves en France et dans le monde, sont au centre d'une industrie très mondialisée.

Près de 4,5 millions de tonnes de thon sont pêchées dans le monde chaque année, principalement des espèces tropicales, albacore et listao en tête. Les premiers producteur mondiaux sont l'Indonésie, le Japon et les Philippines. La France est au 15e rang.

Les captures ont été multipliées par neuf depuis les années 1950, avec une forte demande à la fois dans les pays développés et émergents car le thon en boîte constitue l'une des sources de protéines de qualité les moins chères.

Le thon rouge (qui n'est pas tropical), très médiatisé en raison de sa surpêche au milieu des années 2000, est un produit haut de gamme qui n'est pas mis en conserve. On en trouve très peu dans l'Hexagone, où les restaurants japonais utilisent du thon albacore, à la chair de couleur rouge, pour leur sushis.

Les thons destinés au marché français sont pêchés dans l'Océan Indien et dans les zones tropicales des océans Atlantique et Pacifique, par de grands thoniers qui sillonnent ces mers tout au long de l'année. Ces navires utilisent la senne, un immense filet qui permet d'encercler les bancs de thons.

Le poisson est débarqué dans les ports les plus proches des zones de pêche, notamment en Côte d'Ivoire, au Ghana, au Sénégal, à l'île Maurice, aux Seychelles et à Madagascar. De grandes conserveries y sont installées, qui mettent directement le thon en boîte avant de l'expédier en Europe.

Plus de 80% des boîtes de thon consommées en France sont importées. En plus des pays déjà cités, la Thaïlande (1er), l'Espagne (2e) et l'Equateur font partie des grands producteurs mondiaux de ces conserves.

La France possède 22 bateaux senneurs dans l'Atlantique et l'océan Indien qui pêchent en moyenne 100.000 tonnes de poisson par an. L'Espagne en compte 63 qui pêchent aussi dans le Pacifique.

Le thon albacore est le plus consommé en France car il se prête bien à la fabrication de thon entier au naturel, qui représente 60% du marché en volume. Le listao, de plus petite taille, est "moins présent sur le marché français", bien que présentant des stocks moins exploités, selon Greenpeace.

112.000 tonnes de thon appertisé ont été consommées en France en 2012, selon Greenpeace.

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Actualités - AFP Le thon tropical, au centre d'une industrie mondialisée