Accueil Economie maritime CMA CGM a rendu public ses (bons) résultats pour 2014 et ses perspectives pour 2015
Economie maritime
CMA CGM a rendu public ses (bons) résultats pour 2014 et ses perspectives pour 2015
le 31 Mars 2015

Les comptes 2014 de CMA CGM, un des leaders mondiaux du transport maritime par conteneurs, font état de très belles performances avec une forte progression de la marge opérationnelle et du résultat net. 2015 s'annonce prometteuse avec l'arrivée de nouveaux navires et le démarrage de l'alliance stratégique Ocean Three. 

Le chiffre d'affaires 2014 du Groupe CMA CGM s'est élevé à 16,7 milliards de dollars, en hausse de 5,3% par rapport à 2013. Les volumes transportés ont augmenté de 8,1% à 12,2 millions d'Equivalent Vingt Pieds (« EVP »), une hausse nettement supérieure à la croissance du marché. Les volumes ont atteint un nouveau plus haut niveau historique grâce à la croissance des principales lignes Est-Ouest combinée au dynamisme commercial des marques régionales et spécialisées du Groupe.

CMA CGM explique cette croissance notamment par la bonne santé des lignes Asie-Nord Europe et Asie- Nord Afrique qui ont enregistré des croissances soutenues, par la réorganisation des lignes Afrique de CMA CGM et Delmas combinée à l'ouverture de nouveaux corridors terrestres et de ports secs, par le dynamisme de l'économie américaine ainsi que par le développement de la filiale ANL, spécialisée sur l'Océanie, qui a augmenté ses volumes sur ses lignes existantes et ouvert de nouveaux services maritimes. A ces sources de croissance s'ajoute la plateforme e-commerce du Groupe, lancée en octobre 2013, qui a enregistré des volumes importants, soit 1,3 millions d'EVP, pour sa première année pleine.

Le résultat opérationnel récurrent s'établit à 973 millions de dollars, soit une hausse de 28,8% par rapport à 2013. La marge opérationnelle récurrente ainsi dégagée s'établit en hausse sensible à 5,8% pour l'année 2014 et à 7,9% pour le quatrième trimestre, encore une fois l'une des plus fortes du secteur.

Le résultat net part du Groupe s'élève à 584 millions de dollars en 2014 contre 408 millions de dollars en 2013, soit une hausse de 43,2%, tant bien même que le résultat net de 2013 intégrait la cession de 49% de Terminal Link. Outre la performance opérationnelle, cette forte hausse résulte de la baisse notable des charges financières nettes de 445 à 222 millions de dollars incluant l'impact positif du taux de change EUR / USD pour 70 millions de dollars.

Ces performances opérationnelles permettent de conforter la structure financière du Groupe qui dispose d'une trésorerie disponible solide. La dette nette ajustée baisse fortement de 21,5% à 2,9 milliards de dollars, le gearing (ratio de dette nette ajustée sur fonds propres) réduit également à 0,55 à fin 2014.

La situation financière du groupe a ainsi été renforcée en 2014 grâce à une amélioration du rating - au cours de l'année 2014, S&P a rehaussé la notation du groupe CMA CGM à B+ (perspective stable) et Moody's a adopté une perspective désormais positive sur la note B2 du Groupe -, grâce également à la poursuite de l'optimisation des sources de financements du groupe : afin d'accroitre la flexibilité du Groupe, un nouveau programme de titrisation de créances a été négocié, pour un montant total de 880 millions de dollars et une maturité portée à 2017.

L'année 2014 aura aussi été marquée par des projets structurants destinés à accélérer le développement du Groupe :

· La signature de l'Alliance Ocean Three : le Groupe a conclu, en septembre 2014, un partenariat stratégique avec le N° 2 chinois CSCL et le groupe UASC couvrant les lignes Asie – Europe / Méditerranée et transpacifiques. Il concerne 139 navires, 15 services maritimes, 175 escales hebdomadaires pour 87 ports. Ayant obtenu les autorisations nécessaires, cet accord a été mis en œuvre début 2015 et permet d'offrir un service de qualité, de déployer des navires de taille optimale et de poursuivre l'optimisation des coûts unitaires.

· L'adaptation permanente de la flotte  : conformément à sa stratégie d'améliorer l'efficacité de sa flotte, le Groupe a pris livraison de ses premiers navires de la série des 9400, adaptés au futur élargissement de Panama ainsi qu'au passage du Bosphore et dotés d'une capacité reefer (conteneurs réfrigérés) augmentée. Le Groupe a également modifié 10 bulbes d'étrave sur sa flotte en propriété, permettant ainsi la poursuite de la réduction de sa consommation de bunker et de son empreinte carbone. Enfin, en 2014, le groupe a annoncé la commande de 3 navires « Ice Class » d'une capacité de 2 500 EVP qui seront livrés en 2016.

. La poursuite de la stratégie de développement maritime avec :

· L'extension du réseau d'agences avec des ouvertures de 14 nouveaux bureaux notamment au Botswana, Angola, Somalie, Mauritanie, Tchad, Algérie, Albanie, Biélorussie, Russie, Thaïlande, Myanmar, Philippines. A fin 2014, le Groupe compte 655 agences dans le monde.

· L'optimisation de nos lignes maritimes, notamment en Afrique, visant à accroitre la desserte des différents ports tout en réduisant les temps de transit et les coûts associés.

· Le renforcement de la flotte reefers : plus de 7 000 conteneurs reefers ont été livrés en 2014 portant à près de 105 000 le nombre de conteneurs sur ce segment qui bénéficie d'une croissance supérieure à celle du reste du marché.

· Le renforcement de l'offre intra-européenne : sous réserve de l'approbation des autorités de concurrence, l'acquisition d'OPDR annoncée en novembre 2014, confortera la présence de CMA CGM et de sa filiale MacAndrews en étendant son réseau sur les Canaries et le Nord Europe en 2015.

Le renforcement d'une offre complémentaire au transport maritime avec :

· L'accélération du développement de la division logistique : CMA CGM Log a étendu son réseau commercial avec l'ouverture de 6 nouvelles implantations. Cette croissance organique se poursuivra en 2015 avec de nouvelles agences, notamment au Moyen-Orient et en Amérique Latine.

· L'ouverture de nouveaux dépôts de conteneurs (en Algérie, Cameroun , Afrique du Sud, Thaïlande, Australie ...) destinés à favoriser l'intégration de nos prestations maritimes dans un service multimodal à plus forte valeur ajoutée.

· Les accords en matière de terminaux : le Groupe a signé plusieurs partenariats destinés à accompagner la croissance de ses lignes, notamment des prises de participation en Afrique (Lekki, Nigéria) et en Inde (Mundra). Par ailleurs, CMA CGM projette l'implantation d'un hub dans l'Océan Indien à La Réunion ; le Groupe a poursuivi ses négociations bilatérales avec les autorités jamaïcaines en vue du développement d'un terminal à Kingston.

De bonnes perspectives pour 2015

Selon CMA CGM, en 2015, le marché du transport maritime par conteneur devrait poursuivre sa croissance de l'ordre de 5% en volume, notamment grâce au maintien du dynamisme économique des Etats Unis, à l'amélioration des perspectives en Europe, avec cependant des incertitudes géopolitiques.

La flotte du Groupe CMA CGM sera renforcée par la livraison de 6 nouveaux navires de 18 000 EVP (dont 3 en propriété), 12 navires de la série des 9 400 EVP (en affrètement long terme) et 3 GuyanaMax d'une capacité de 2 100 EVP (en propriété).

Ces navires permettront à la fois de soutenir la croissance des volumes du groupe, de préparer la flotte du Groupe à l'élargissement du canal de Panama et de contribuer à l'amélioration des performances opérationnelles, en réduisant les coûts unitaires, dans un contexte de pression sur les taux de fret .

Par ailleurs, le Groupe est sur le point de finaliser l'acquisition de 3 navires de 20 600 EVP dont la livraison pourrait intervenir en 2017.

En 2015, le Groupe bénéficiera également de la mise en œuvre de son alliance stratégique Ocean Three avec CSCL et UASC, ainsi que de ses accords avec Hamburg Süd en Amérique du Sud et Amérique du Nord et de l'intégration dans le périmètre consolidé d'OPDR (sous réserve de l'accord des autorités compétentes).

Le Groupe poursuivra sa politique d'innovation par le renforcement de l'efficacité énergétique de ses navires, l'accroissement de la valeur ajoutée de ses services à ses clients en tirant profit de son investissement au sein de la start-up TRAXENS, l'ajout de nouvelles fonctionnalités de sa plateforme E-commerce et le développement d'innovations technologiques au profit du transport réfrigéré.

CMA CGM annonce vouloir, par ailleurs, continuer d'améliorer ses systèmes d'informations afin de toujours renforcer sa performance opérationnelle.

En 2015, la baisse récente des coûts du bunker est, sous réserve de l'évolution des taux de fret, susceptible d'avoir un impact positif sur les résultats opérationnels en 2015. Outre ses investissements dans la flotte de navires et de conteneurs, CMA CGM poursuivra le développement de ses terminaux portuaires, de ses ports secs ainsi que de ses activités logistiques.

"Nous abordons 2015 avec une ambition renouvelée de croissance, a déclaré Rodolphe Saadé, Vice-Président du Groupe, et allons accélérer encore notre développement en continuant à faire preuve d'agilité : lancement de l'alliance stratégique Ocean Three, nouvelles offres, nouvelles dessertes, et renforcement dans les métiers complémentaires du maritime tels que la logistique, le transport terrestre et les terminaux portuaires ».

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Economie maritime CMA CGM a rendu public ses (bons) résultats pour 2014 et ses perspectives pour 2015