Accueil Economie maritime Les Pôles Mer Bretagne et PACA, acteurs complémentaires de la stratégie maritime de la France
Economie maritime
Les Pôles Mer Bretagne et PACA, acteurs complémentaires de la stratégie maritime de la France
le 13 Décembre 2011

En six ans de fonctionnement, les Pôle Mer Bretagne et Pôle Mer Provence-Alpes-Côte d’Azur ont prouvé que la mer avait de l’avenir et qu’elle était source d’innovation et de développement économique. Pôles « jumeaux », ils se sont fait connaître et reconnaître au sein de la communauté maritime française et à l’international. Bernard Sans, président du Pôle Mer PACA, présente les enjeux d’une complémentarité voulue dès la création.

Quelles sont les spécificités du Pôle Mer PACA ?

Une première spécificité est liée à notre gouvernance. Nous sommes rattachés à une structure de développement économique créée en 1986, Toulon Var Technologies. Nous déclinons la stratégie des Pôles Mer au travers de programmes fédérateurs dont certains ont été repris dans les travaux du Grenelle de la Mer ou dans les Investissements d’Avenir comme le navire du futur ou les énergies marines renouvelables. D’autres spécificités sont liées à notre ancrage territorial et aux acteurs du Pôle Mer PACA : un ancrage fort sur la région avec la création d’un technopôle de la mer à Toulon, mais également une extension territoriale sur les régions Languedoc-Roussillon et Corse ainsi qu’un rayonnement privilégié sur l’ensemble du bassin méditerranéen. L’existence de nombreux pôles de compétitivité en PACA, au nombre de 10, nous a amenés naturellement à développer des coordinations avec d’autres pôles et à créer un interpole «Solutions Durables pour Villes Côtières» avec trois autres pôles. La Région, au travers de sa stratégie régionale d’innovation, nous a également labellisé PRIDES (Pôle Régional d’Innovation et de Développement Economique Solidaire).

Quelles sont les complémentarités entre les deux Pôles Mer ?

Il est tout d’abord intéressant de noter qu’un comité de pilotage et de coordination interrégional - qui se réunit chaque mois - garantit cette complémentarité et évite toute redondance des projets ou des actions entre les deux pôles. Par ailleurs, nous avons des complémentarités liées à la typologie des activités principales des deux régions, et au tissu industriel et scientifique de celles-ci. Dans le domaine de la construction navale, le secteur de la pêche est très développé en Bretagne, peu en PACA, et c’est l’inverse pour le yachting. Il y a des capacités de construction en Bretagne, alors que PACA est plus spécialisée dans la maintenance. Des projets emblématiques des Pôles Mer ont vu le jour grâce aux compétences bipolaires : par exemple GIRAC pour la gestion Intégrée des rejets d’assainissements côtiers et PREVICOT pour l’océanographie côtière opérationnelle. Nous avons également déposé des projets européens comme EMSAC, ou encore réalisé une action commune d’incitation de nos PME à s’engager dans des projets européens.

Quel bilan tirez-vous de ces années de coopération interrégionale et quelles leçons pour l’avenir des deux Pôles ?

Les actions des deux pôles Mer contribuent au renforcement de la volonté nationale de développer les activités maritimes et de faire entendre la voix de la France au niveau international. Nous participons ensemble à toutes les réflexions liées à la Mer, comme le Grenelle de la Mer qui a permis la mise en place du CORICAN (Conseil d’Orientation de la Recherche et de l’Innovation en Construction et Activités Navales), au comité stratégique de la filière navale et à la mise en place d’un appel à projets sur le navire du futur doté de 100 millions d’euros de budget. Nous contribuons également à la mise en place d’outils structurants comme les IEED France Energies Marines centré sur la Bretagne et Greenstars centré sur Languedoc Roussillon et PACA. Dans le futur, les actions de nos deux Pôles s’appuieront de plus en plus sur la mise en place de grands projets et outils structurants conduisant à l’émergence, au renforcement et à la dynamisation de filières industrielles innovantes, existantes ou nouvelles.

Source Pôle Mer Bretagne

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Economie maritime Les Pôles Mer Bretagne et PACA, acteurs complémentaires de la stratégie maritime de la France