Accueil Economie maritime Ces marins sans statut social
Economie maritime
Ces marins sans statut social
le 28 Mai 2012

brest salaires

Depuis le 23 mai 2012, des marins du RSV Endeavour sont en grève dans le port de Brest.  Ils sont seize à bord, originaires du Honduras, du Panama, d'Argentine, du Guatemala et de Suède. Sept d'entre eux se sont mis en grève. Ils réclament des conditions de vie décentes et de meilleures conditions de travail.

Une fois de plus le port de Brest est confronté à ces drames humains. Pour Jean-Paul Hellequin, de la CGT des marins du Grand Ouest, "de plus en plus de marins sont maltraités, sans statut social". Ces équipages sont, de fait, trop souvent victimes des pavillons de complaisance. Le RSV Endeavour en est l'exemple: le pavillon est panaméen, le propriétaire - la société Hallstrom Holdings - est basé à Singapour. Tous les paramètres de la complaisance sont ici réunis. Hier, une inspectrice d'ITF, la Fédération internationale des ouvriers du transport, s'est rendue à bord pour tenter de trouver une solution avec le commandant. "Les autorités françaises doivent imposer à ce "pseudo-armateur" de négocier avec les marins grévistes, assène Jean-paul Hellequin, une solution rapide doit être trouvée dans l'intérêt de tous y compris du port de Brest, de la sécurité et du maintien de l'ordre public".

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Economie maritime Ces marins sans statut social