Accueil Géopolitique Échec d'une intervention militaire française en Somalie pour la libération de l'otage français, Denis Allex.
Géopolitique
Échec d'une intervention militaire française en Somalie pour la libération de l'otage français, Denis Allex.
le 12 Janvier 2013

Dans la nuit du 11 au 12 janvier 2013, la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE) a mené une opération de vive force visant à libérer Denis Allex, militaire retenu en otage, depuis le 14 juillet 2009, en Somalie, pays desorganisé pendant des années par une rébellion islamiste et une piraterie maritime aujourd'hui largement combattues. Denis Allex avait été enlevé à Mogadiscio alors qu'il effectuait une mission officielle d'assistance auprès du Gouvernement Fédéral de Transition (GFT).

Face à l'intransigeance des terroristes, qui ont refusé pendant trois ans et demi toute négociation, et qui retenaient Denis Allex dans des conditions inhumaines, une opération a été planifiée et mise en œuvre. Le commando de la DGSE a fait face d'emblée à une forte résistance.

Au cours de l'assaut, des combats violents ont eu lieu. Denis Allex a été abattu par ses geôliers. Deux soldats français ont perdu la vie en tentant de sauver leur camarade. Dix-sept terroristes ont été tués au cours des combats.

Les familles des victimes ont été informées. Le Ministre de la Défense leur a adressé ses plus sincères condoléances s'associant à leur douleur. Il a apporté son total soutien aux personnels de la DGSE dont il a salué le courage et le remarquable travail. (Source Dicod)

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Géopolitique Échec d'une intervention militaire française en Somalie pour la libération de l'otage français, Denis Allex.