Accueil Industrie de défense
Industrie de défense
Thales remporte un contrat avec la Royal Navy

Philip Dunne, secrétaire d'État aux équipements de défense, annonce l'attribution à Thales d'un contrat de 56 millions d'euros (48 millions de livres) par le ministère britannique de la Défense (MoD) pour le développement et la fabrication du système anti-navire léger FASGW(L).

le 16 Juin 2014 Lire la suite...
"Il est essentiel que la branche énergie d'Alstom demeure française afin de préserver notre indépendance énergétique et militaire" Eric Denécé, Directeur du Centre français de recherche sur le Renseignement.

 

Alstom et la Sécurité nationale française

Par Eric Denécé

Directeur du Centre français de recherche sur le Renseignement (www.cf2r.org)

Au-delà des péripéties politico-économiques de la perspective de rachat d'une partie des activités du groupe Alstom par une firme étrangère - épisode qui laisse cependant songeur sur les capacités d'anticipation du gouvernement -, un aspect essentiel du dossier n'a été évoqué ni par les acteurs ni par les commentateurs : celui de la sécurité nationale.

En effet, nos centrales nucléaires, notre porte-avions, nos sous-marins nucléaires d'attaque (SNA) et surtout nos sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) - fondement de notre dissuasion nucléaire et donc de notre indépendance nationale - sont tous équipés de turbines (1) qui sont essentielles à leur fonctionnement. Dans les bâtiments à propulsion nucléaire de notre marine, ces composants mécaniques fournissent l'alimentation électrique à la propulsion et aux systèmes auxiliaires. Ils entraînent une ligne d'arbres qui s'achève par les hélices et leur puissance mécanique confère la vitesse nécessaire au bâtiment. Aujourd'hui, une partie des turbines destinées à la marine est fournie par le groupe américain General Electric (GE), via sa filiale Thermodyn, dont l'usine est implantée au Creusot (2).

le 12 Mai 2014 Lire la suite...
BPC russes, rumeurs et contre rumeurs

Le Vladivostok, premier des deux BPC commandés à la France par la Russie, est rentré à Saint-Nazaire le 11 avril 2014 après quatre jours d'essais à la mer. Parallèlement à la montée en puissance du bâtiment, la société française DCI-NAVCO est chargé d'assurer la formation des équipages. Une équipe d'une quarantaine de personnes serait déjà mobilisé à cet effet. Selon l'amiral Viktor Tchirkov, chef d'état-major de la marine russe, le futur commandant du Vladivostok et des officiers de son état-major ont pu, dès l'an dernier, se familiariser avec ce type de bâtiment, lors d'une sortie à la mer à bord d'un BPC de la marine française. 400 officiers mariniers et marins russes devant former les premiers équipages du Vladivostok et de son sister-ship, le Sébastopol, ont également déjà reçu une formation en Russie.

le 18 Avril 2014 Lire la suite...
Second tir de qualification réussi pour le missile de croisière naval développé par MBDA

La Direction générale de l'armement (DGA) a réalisé avec succès le deuxième tir de qualification du missile de croisière naval (MdCN) le 8 avril 2014. Ce tir, effectué sur le site de Biscarrosse (Landes) du centre « DGA Essais de missiles », est représentatif d'un tir à partir d'une frégate. Il a notamment permis de démontrer les capacités de vol en haute altitude du missile.

le 10 Avril 2014 Lire la suite...
Lancement du programme franco-britannique de missile anti navire léger

Au nom de la France et du Royaume-Uni, le ministère britannique de la Défense (MoD) a notifié, le 26 mars dernier, à la société MBDA le contrat de développement et de production du missile anti navire léger ANL/FASGW(H), pour un montant de l'ordre de 600 M€ (500 M£). Ce développement commun est décisif pour engager la consolidation de l'industrie missilière franco-britannique sous l'égide de MBDA et de ses sous-traitants, dans le cadre de l'initiative « One Complex Weapon ».

le 31 Mars 2014 Lire la suite...
Le contrat de modernisation des Atlantique 2 de la Marine nationale devrait être prochainement notifié à Dassault Aviation et Thales

Dans un article exclusif paru sous la plume de Michel Cabirol sur le site de La tribune (www.latribune.fr), le contrat portant sur la modernisation de quinze avions de patrouille maritime Atlantique 2 doit être notifié de façon imminente par la Direction générale de l'armement à Dassault Aviation et Thales. Selon Michel Cabirol, le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian, pourrait l'annoncer dans les prochains jours.

le 23 Septembre 2013 Lire la suite...
Un amiral à la barre de DCI

Selon nos informations, l'Amiral François Dupont remplacerait Jean-Louis Rotrubin, dont le mandat arrive à son terme le 27 juin, à la tête de Défense conseil international (DCI). Conformément aux recommandations du nouveau Livre blanc sur la Défense et la Sécurité nationale, la première mission de l'Amiral Dupont serait de poursuivre la mise en place d'une division Cyberdéfense au sein de DCI, démarche initiée par son prédécesseur en décembre dernier dans le cadre d'un partenariat avec la société CLAVYS, société de conseil spécialisée en protection de l'information fondée par le Général (2S) Yves Mathian, ancien directeur technique de la D.G.S.E.

le 28 Mai 2013 Lire la suite...
Budget de la Défense: des universitaires français mettent en garde contre "le risque d'un affaiblissement irrémédiable".

Alors que le sondage réalisé en ligne par Marine & Océans (voir ci-contre) révèle qu'une très large majorité (84,1 %) des visiteurs y ayant participé considère que la défense de la France n'est pas un service public comme un autre (contre 15,9 % qui pensent le contraire), nous publions ci-dessous l'appel d'universitaires français en réaction aux menaces qui pèsent, selon eux, sur la Défense nationale.

le 15 Avril 2013 Lire la suite...
Développer la mutualisation, en matière de défense, entre pays européens

Selon Claude-France Arnoud, directrice exécutive de l'Agence européenne de défense (AED), intervenant devant la commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat, "si nous nous mettions ensemble au niveau européen, nous pourrions faire 1,8 milliard d'euros d'économies dans le spatial, 5,5 milliards dans les programmes de véhicules blindés, et 2,3 milliards sur dix ans pour les frégates".

le 13 Janvier 2013 Lire la suite...
Le programme Barracuda, un programme de six nouveaux sous-marins nucléaires d'attaque, vital pour la Marine française

L'inauguration, le 28 novembre dernier, de la plateforme d'intégration du système de combat du sous-marin nucléaire d'attaque (SNA) Suffren - première unité de la nouvelle série de SNA de type Barracuda destinée à remplacer entre 2017 et 2027 les SNA de type Rubis "en version Amethyste" actuellement en service dans la marine nationale française - marque l'avancement de ce programme très important pour la Marine qui prévoit la construction de six nouveaux batiments dotés notamment du missile de croisière naval (MdCN).

le 01 Décembre 2012 Lire la suite...
Précédent123456Suivant
Accueil Industrie de défense