Accueil Les grands dossiers de M&O Les grandes manoeuvres de l’Atalante dans le Pacifique
Les grands dossiers de M&O
Les grandes manoeuvres de l’Atalante dans le Pacifique
le 20 Juin 2012

Le navire océanographique de l’Ifremer L'Atalante
Le navire océanographique de l’Ifremer L'Atalante - ©Ifremer Olivier DUGORNAY

L'Atalante, un des quatre navires hauturiers de la flotte de l'Ifremer, participe depuis le mois de mai 2012 à un vaste programme de recherche scientifique dans le Pacifique qui s'inscrit notamment dans le cadre du plan d'action engagé par le gouvernement français sur les matériaux stratégiques. Présentation.

Le navire de l'Ifremer vient d'achever une campagne d'exploration et de mise en valeur des ressources naturelles au large de Wallis et Futuna. Débutée le 16 mai 2012, elle faisait suite aux deux premières campagnes menées en 2010 et en 2011 dans le cadre d'une stratégie d'exploration afin de déterminer les zones qui pourraient présenter des ressources minérales potentielles. Ces trois campagnes s'inscrivaient dans le plan d'action gouvernemental sur les matériaux stratégiques. Elles se sont déroulées dans le cadre d'un protocole d'accord initialement conclu entre l'Ifremer, Areva, Technip France, Eramet, l'Agence des Aires Marines protégées et le Bureau de Recherches Géologiques et Minières. Depuis 2012, seuls trois partenaires restent contributeurs : ERAMET, TECHNIP et l'Ifremer. Avec cette première phase d'exploration, il s'agit d'une recherche d'indices minéralisés qu'il faudra ensuite approfondir, pour les plus importants, par une phase d'évaluation géologique et environnementale.

Le navire océanographique de l’Ifremer L'Atalante
Le navire océanographique de l’Ifremer L'Atalante - ©Ifremer Stéphane LESBATS

L'Atalante se prépare à réaliser trois nouvelles
campagnes dans le Pacifique :

La campagne Pandora. L'objectif de cette campagne, qui sera pilotée par l'IRD entre le 27 juin et le 7 août 2012, est l'étude des caractéristiques et du cheminement des eaux dans la région de la mer des Salomon. Cette mer est en effet un des passages clés pour les masses d'eau de surface et de sub-surface, qui cheminent du Pacifique Sud-Est jusqu'à l'équateur, et conditionnent la variabilité climatique du Pacifique équatorial aux échelles décennales. La campagne devra permettre de caractériser les transformations physiques des masses d'eaux et leurs cheminements, ainsi que leurs enrichissements qui impactent la productivité du Pacifique équatorial.

A bord de L'Atalante, 28 scientifiques effectueront des mesures entre la surface et 6000 mètres de profondeur (au plus profond), pour documenter les propriétés des masses d'eau : courants, hydrologie, éléments nutritifs et traceurs (terres rares et isotopes, métaux dissous). Onze mouillages seront déployés à l'entrée sud de la mer des Salomon et dans les détroits qui la délimitent au nord, pour une durée d'au moins 18 mois, afin d'appréhender la variabilité des masses d'eaux et des courants qui traversent la région.

Les partenaires de cette mission sont : CNRS-INSU, IRD, Universités (Toulouse, Grenoble, Brest, Marseille), Scripps Institution of Oceanography (CA, USA), Pacific marine environmental laboratory (NOAA, WA, USA), et l'Université de Papua-New Guinea.

En savoir plus :
http://www.insu.cnrs.fr/environnement/ocean-littoral/pandora

La campagne SHOMPOL. Menée par le SHOM (Service hydrographique et océanographique de la Marine), la campagne SHOMPOL aura lieu du 22 au 31 août. Afin de pouvoir modéliser les conséquences d'un tsunami ou de vagues cycloniques et établir des plans de prévention des risques, il est nécessaire de connaître la bathymétrie des îles et atolls polynésiens pour les profondeurs inférieures à 200 mètres. Aujourd'hui, cette connaissance est insuffisante pour obtenir une modélisation fiable. Le levé SHOMPOL 2012 s'attachera à recueillir cette bathymétrie autour des îles les plus peuplées, dans l'Archipel de la Société. Une équipe de deux hydrographes du SHOM sera à bord de L'Atalante pendant 10 jours, pour la conduite de ces levés puis le traitement des données acquises.

En savoir plus :
www.shom.fr

La campagne POLYPLAC, programmée en septembre 2012, est menée par le programme national EXTRAPLAC. En mai 2009, la France a déposé auprès du Secrétaire général de l'ONU un dossier préliminaire d'extension du plateau continental au large de la Polynésie française. La campagne POLYPLAC est destinée à l'acquisition des données géophysiques nécessaires à la préparation d'un dossier complet de revendication d'extension du plateau continental en Polynésie, au large des Marquises. D'autres zones de la Polynésie, pourraient faire l'objet d'opérations futures. Une équipe de l'Ifremer et ses partenaires sera à bord de L'Atalante pendant environ 10 jours pour cartographier les fonds marins au sud et à l'est des îles, et pour traiter les données acquises.


 

L'Atalante, un navire de recherches
scientifiques pluridisciplinaires

Mis en service en octobre 1990, L'Atalante est un navire de recherches pluridisciplinaires destiné aux géosciences marines, à l'océanographie physique et à la biologie marine.

Le sous-marin Nautile et L’Atalante
Le sous-marin Nautile et L’Atalante - ©Ifremer Olivier DUGORNAY

L'Atalante peut mettre en œuvre le submersible habité Nautile capable de plonger jusqu'à 6000 mètres de profondeur et le robot téléopéré Victor 6000. Des treuils d'océanographie sont capables de remonter des échantillons d'eau depuis une profondeur de 8000 mètres. Des instruments de mesure sismique (flûte sismique, compresseurs et canons à air comprimé) peuvent être mis en œuvre à bord et permettent notamment de réaliser des relevés par carottage des fonds marins. Le navire est équipé de deux sondeurs multifaisceaux ultra-performants de Simrad : l'EM-122 pour les grands fonds, et l'EM 710 pour les petits/moyens fonds, et d'un appareil acoustique (ADCP) permettant la mesure en continu des courants marins de la surface à plus de 1000 mètres de fond. Le navire dispose de huit laboratoires et peut accueillir jusqu'à 30 scientifiques et 30 Navigants (Personnel essentiellement Genavir, l'armateur de la flotte Ifremer).

Mise à l'eau du sous-marin Nautile depuis le navire océanographique  de l’Ifremer L'Atalante
Mise à l'eau du sous-marin Nautile depuis le navire océanographique de l’Ifremer L'Atalante - ©Ifremer Stéphane LESBATS

Visite virtuelle du navire :

http://flotte.ifremer.fr/flotte/Presentation-de-la-flotte/Navires/Navires-hauturiers/L-Atalante/Visite-virtuelle-du-N-O-L-Atalante


En savoir plus sur l'Ifremer

http://wwz.ifremer.fr/webtv

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Les grands dossiers de M&O Les grandes manoeuvres de l’Atalante dans le Pacifique