Accueil Marines du monde SOS Atalante, l’Europe coule !
Marines du Monde
SOS Atalante, l’Europe coule !
le 30 Novembre 2011

Alors que la piraterie n'est pas éradiquée dans l’Océan Indien, le commandement d’Atalante ne disposera plus - au début de 2012 - du seuil opérationnel minimum de 4 navires à la mer au large des côtes de Somalie. « C’est un problème ! » pointe le Général suédois Hakan Syren, président du Comité Militaire de l’Union Européenne. Ce chiffre,  très au-dessous des 12 navires annoncés sur le site d' Eunavfor Somalia, souligne l’incapacité de durer des États européens participants à l’opération anti-piraterie. Sur fond de crise financière et de restrictions budgétaires, l’Union européenne étale au grand jour une inquiétante faiblesse militaire.

Cette nouvelle survient au moment  où le procès  des six pirates somaliens jugés par la cours d’Assise de Paris met en évidence le désintérêt total de la communauté internationale pour le destin des populations somaliennes et où le premier ministre de Grande-Bretagne David Cameron – qui refuse d’augmenter la contribution de la Royal Navy à l’opération Atalante – vient d’autoriser les gardes armés à bord des navires marchands sous pavillon britannique. Le gouvernement français estime qu’il s’agit là de mesures à court terme et maintient la position inverse : pas d’organisations privées à bord des navires battants pavillons français. Même si le marché de la sécurité en mer estimé à 500 millions de dollars a de quoi faire rêver, l’usage de la force armée doit rester une prérogative régalienne. La solution à rechercher est politique et réside dans le rétablissement de l’autorité gouvernementale et de l’État en Somalie. Difficultés financières ou manque de volonté ? Les européens semblent se résigner à perdre la puissance sur les océans qui est à l'origine de leur fortune depuis quatre siècles.

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Marines du monde SOS Atalante, l’Europe coule !