Accueil Marines du monde Le prochain porte-avions de la marine indienne ne sera pas livré avant 2013
Marines du Monde
Le prochain porte-avions de la marine indienne ne sera pas livré avant 2013
le 29 Novembre 2012

Alors que la Chine est en train d'acquérir des capacités aéronavales, cela fait déjà longtemps que l'Inde a accumulé une certaine expérience en la matière, avec l'acquisition, en 1957, d'un ancien porte-aéronefs britannique conçu au cours de la Seconde Guerre mondiale, baptisé INS Vikrant.

Ce dernier a été retiré du service actif en 1997, après avoir été aligné avec l'INS Viraat, un bâtiment du même type, racheté par New Delhi dans les années 1980 à la Royal Navy, au sein de laquelle il était connu sous le nom de HMS Hermes.

Il était prévu de remplacer l'INS Viraat en 2008 par un ancien porte-avions soviétique, l'Amiral Gorshkov acquis 4 ans plus tô, pour 978,4 millions de dollars. Mais les choses ne se passent généralement jamais comme prévu.

La transformation de l'Amiral Gosrhkov, rebaptisé INS Vikramaditya par la marine indienne, a pris du retard et généré des surcoûts. Il y a eu quelques grincements de dents à New Delhi quand il a fallu revoir le contrat, le nouvel échéancier fixant alors la livraison du bâtiment à décembre 2012 pour un coût final de 2,3 milliards de dollars.

Ce délai ne sera pourtant, une nouvelle fois, pas respecté. En effet, lors d'essais, conduits en mer de Barents jusqu'en septembre dernier, l'INS Vikramadityia a connu une avarie quand il s'est agi de porter sa vitesse à 30 noeuds.

"Certains mécanismes sont tombés en panne, y compris ceux fournis par des pays de l'Otan. Il s'agit de trois réfrigérants, de générateurs d'azote et d'autres systèmes. Ces fournisseurs nous ont été proposés par la partie indienne" a expliqué Andreï Diatchkov, le président du consortium russe de construction navale (OSK), qui s'occupe de la transformation du bâtiment, via les chantiers navals de Sevmash.

La livraison de l'INS Vikramadityia a été reportée au dernier trimestre 2013, selon A.K Antony, le ministre indien de la Défense. Ce qui laissera le temps de régler les problèmes constatés lors des essais. Mais la facture pour New Delhi sera salée, même si elle englobe 16 MiG-29K et des hélicoptères de lutte anti-sous-marine.

Entré en service au sein de la marine soviétique en 1987, soit 9 ans après le début de sa construction et des problèmes de conception, ce porte-avions de 45.000 tonnes, alors appelé Bakou, avait pris le nom d'Amiral Gorshkov après l'effondrement du bloc soviétique. En 1994, il avait été immobilisé suite à l'explosion d'une ses chaudières.

Les capacités aéronavales indiennes ne reposeront toutefois pas uniquement sur ce bâtiment. New Delhi a en effet lancé le projet 71 (ou programme Indigenous Aircraft Carrier), qui vise à construire trois porte-avions, avec le concours de Fincantieri. Le premier de la série, qui reprendra les traditions de l'INS Vikrant, est actuellement en cours de construction. Il est attendu au plus tôt en 2015.

Source : www.opex360.com

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Marines du monde Le prochain porte-avions de la marine indienne ne sera pas livré avant 2013