Accueil Marines du monde
Marines du monde
Vendée Globe, "Nous allons essayer de vous raconter une belle histoire" Kito de Pavant.

Départ du ponton, descente du chenal : après trois semaines à terre, les 29 marins engagés dans le 8e Vendée Globe ont vécu ce dimanche matin des moments d'intense émotion aux Sables d'Olonne. Mais en bons compétiteurs, ils ont repris leurs esprits et sont rentrés pleinement dans leur course. A 13h02, ils se sont élancés dans des conditions exceptionnelles. Moins d'une heure plus tard, l'Espagnol Didac Costa a constaté des problèmes électriques consécutifs à l'arrachage d'un ballast. Didac a fait demi tour vers les Sables d'Olonne. Les autres concurrents filent à bonne allure vers le cap Finisterre, la flotte étant emmenée par Sébastien Josse (Edmond de Rothschild), Jean-Pierre Dick (StMichel-Virbac) et Vincent Riou (PRB).

le 06 Novembre 2016 Lire la suite...
Vendée Globe, c'est parti ! Bon vent et bonne mer aux 29 navigateurs !
Salués par près de 350 000 spectateurs massés le long des digues du chenal des Sables d'Olonne, puis par plus d'un millier d'embarcations autour de la zone de départ, les 29 concurrents du Vendée Globe 2016-2017 se sont élancés à 13h02 dans des conditions météo exceptionnelles : soleil, vent de nord-nord-est pour 14 nœuds avec un léger clapot. Un départ donné symboliquement par S.A.S le prince Albert II de Monaco qui avait salué chacun des marins au moment de l'appareillage. Dès le top départ, Kito de Pavant (Bastide Otio), Paul Meilhat (SMA), Tanguy de Lamotte (Initiatives Cœur) et Vincent Riou (PRB) prenaient les devants d'une meute très groupée. Bertrand de Broc (MACSF) et Enda O'Coineen (Kilcullen Voyager – Team Ireland) ont été signalés « Rappel Individuel » pour avoir mordu la ligne quelques secondes trop tôt. Ils ont dû repasser la ligne de départ…
le 06 Novembre 2016
Une distinction américaine pour le porte-avions Charles de Gaulle

L'US Navy et par là, les Etats-Unis, viennent officiellement de distinguer le porte-avions français Charles de Gaulle pour son engagement contre l'organisation état islamique dans le cadre de l'opération Inherent resolve. Cette distinction remise au pacha du porte-avions, le capitaine de vaisseau Malbrunot, lors d'une cérémonie à Paris, a été l'occasion pour les Américains de rappeler l'étroitesse et la qualité de la relation existant aujourd'hui entre les deux marines. La citation souligne la forte implication du groupe aéronaval français aux côtés des Américains. Du 7 décembre 2015 au 3 mars 2016, le contre-amiral Crignola, commandant du groupe aéronaval, avait en effet pris le commandement de la Task Force 50 engagée contre Daech, une première pour une unité étrangère. 

En savoir plus et lire le détail de la citation :news.usni.org/2016/06/23/cno-awards-charles-de-gaulle

le 30 Juin 2016
New York - Vendée : la grande première de Beyou

Jérémie Beyou (Maître CoQ) a remporté, mercredi, la première édition de la New York - Vendée (Les Sables d'Olonne). Cette victoire transatlantique est sa première en IMOCA60 en solitaire. Le Finistérien, qui s'impose devant Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) et Alex Thomson (Hugo Boss), s'affirme comme un très sérieux prétendant à la victoire dans le Vendée Globe, qui s'élancera des Sables d'Olonne le 6 novembre prochain.

le 08 Juin 2016 Lire la suite...
Transat New York - Vendée : 24 h pour gagner

Ça se précise ! Le premier IMOCA60 devrait rallier la ligne d'arrivée des Sables d'Olonne, à hauteur de la bouée Nouch Sud, ce mercredi dans l'après-midi. Contesté dans la nuit par Alex Thomson (Hugo Boss), le leadership est finalement revenu à Jérémie Beyou (Maître CoQ) à la faveur d'un empannage anticipé. Depuis hier, les trois leaders de la New York - Vendée se tiennent dans un mouchoir de poche d'autant plus petit que le vent est tombé depuis maintenant plus de 24 heures. Cette traversée du Golfe de Gascogne se révèle ainsi piégeuse et les fichiers météo peinent logiquement à donner une situation lisible pour les marins. 

En savoir + : www.ny-vendee.com


le 07 Juin 2016
Transat New York - Vendée : Le "Gascogne", sacré casse-tête !

Depuis samedi, l'ordre est inchangé en tête de la New York - Vendée (Les Sables d'Olonne). A un peu plus de 300 milles de l'arrivée, 3,3 milles séparaient hier, lundi 6 juin, Jérémie Beyou (Maître CoQ) de son dauphin, Sébastien Josse (Edmond de Rothschild). Troisième, à 28,9 milles, Alex Thomson (Hugo Boss) n'est pas disqualifié pour la victoire : plus le vent est petit, plus l'aléa est grand. Les trois hommes de tête n'ont pas eu d'autre choix que de se jeter dans la gueule du grand méchant mou. C'est lui qui, le souffle court, va régner sur le Golfe de Gascogne toute la semaine. Autant le Gascogne peut se révéler être, notamment à l'automne, un des plans d'eaux les plus complexes et oppressants de la planète, avec ses vents tonitruants et ses eaux déchirées par les vagues, autant il peut traîner en langueur quand arrive l'été. Et, aussi surprenant que cela puisse paraître, figurez-vous que l'été pointe son nez...

En savoir + sur : www.ny-vendee.com

le 07 Juin 2016
New York - Vendée, Jérémie Beyou : "On ne lâche rien !"

Dimanche 5 juin au matin. Jérémie Beyou à bord de Maître CoQ est toujours en tête de la New York – Vendée (Les Sables d’Olonne), à 700 milles de l'arrivée ! Il est suivi de près par Sébastien Josse (Edmond De Rothschild) et Alex Thomson (Hugo Boss). La fin de course estimée dans la nuit de mardi à mercredi s’annonce serrée. Jérémie Beyou : "Lever de soleil sur Maître CoQ. Il reste 3 jours de course. Derrière moi Sébastien Josse dans mon sud-ouest. Et Hugo Boss un peu plus loin dans le nord-ouest. J'ai remis le gennaker. Pas mal de manœuvres cette nuit pour retoiler le bateau. La mer va se calmer, ça va être un peu plus vivable que les derniers jours ! Allez on lâche rien !"

le 05 Juin 2016
Transat New York - Vendée : le grand chambardement

Alex Thomson a perdu la totalité de son avance, et peut-être un peu plus. Vendredi 3 juin, une déconnexion de son pilote automatique a couché Hugo Boss. Ses pertes sont évaluées à 100 milles. En embuscade depuis le départ de New York, dimanche dernier, Jérémie Beyou (Maître CoQ) a pris la tête de la course samedi, suivi comme son ombre par Sébastien Josse (Edmond de Rothschild). La bataille fera rage jusqu’à mardi soir.

le 04 Juin 2016 Lire la suite...
Transat New York - Vendée : l'heure du chic-tchac

Source IMOCA Ocean Masters

Hier, mercredi 1er juin, à midi, le trio de tête a empanné pour se rapprocher du centre d’une dépression située au nord. Vingt-quatre copieuses heures de navigation les y attendent. Alex Thomson (Hugo Boss) mène toujours la flotte. Le nez orienté vers le nord est, il reste un solide leader après près de trois jours de course. A 16h30 hier, le Britannique comptait 17,6 milles d’avance sur Jérémie Beyou (Maître CoQ) et 26,3 sur Sébastien Josse (Edmond de Rothschild).

le 02 Juin 2016 Lire la suite...
Transat New York - Vendée : l'Atlantique plein pot

Source IMOCA Ocean Masters

Le foil bâbord et le puits de dérive inutilisables, Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) a préféré abandonner. Après réparations, StMichel - Virbac a quitté Newport cet après-midi en mode course. Yann Eliès (Quéguiner - Leucémie Espoir) devrait appareiller dans la soirée de mardi. Depuis l'aube, Alex Thomson (Hugo Boss) mène la danse. Vincent Riou et Alex Thomson (Hugo Boss) ont aussi percuté un OFNI. Les deux skippers poursuivent leur route vers les Sables d'Olonne. 

Après moins de 48 heures de course et le retour au port de cinq IMOCA60, la flotte retrouve progressivement sa pleine dimension. Pour l'heure, seul Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) a abandonné. Alex Thomson (Hugo Boss), qui a compté quatre impacts sur son bateau, est en tête depuis l'aube.

le 31 Mai 2016 Lire la suite...
Précédent12345678910Suivant
Accueil Marines du monde