Accueil On en parle L'affaire du PONANT
On en parle
L'affaire du PONANT
le 16 Janvier 2012

A l'assaut des pirates du Ponant
A l'assaut des pirates du Ponant

Amiral devenu écrivain et conférencier, Laurent Merer s’est attelé au récit d’une affaire de piraterie emblématique, celle du Ponant, plus connue des militaires sous  l’appellation « Opération Thalathine ». Il répond à nos questions.

Pourquoi s’intéresser à l'affaire du Ponant survenue en 2008 ?

Cette affaire est exemplaire puisque les 30 otages du Ponant ont été libérés sans incident en moins d'une semaine, des pirates capturés et une partie de la rançon récupérée.

J’ai voulu raconter comment les décisions sont prises, par qui, comment elles cheminent, comment elles sont reçues et appliquées à bord des bateaux, dans les avions ou les hélicoptères.

Comment ceux « du bout de la chaîne» vivent ces évènements dramatiques dont ils sont les acteurs. J'ai voulu aussi  rendre hommage à tous ceux, du sommet de l'État jusqu'au plus modeste de ses serviteurs qui ont permis ce succès, tous ceux qui au quotidien, loin de chez eux, loin des caméras et dans des conditions souvent difficiles, assurent la sécurité de notre pays et  garantissent la liberté des mers.

Ce récit heure par heure de l'opération Thalathin ne risque t’il pas de trop divulguer et ainsi de compromettre les modes opératoires des forces armées françaises contre la piraterie ?

Lorsque j'ai envisagé ce livre, dès l'été 2008, j'ai fait part de mon intention aux autorités du ministère de la Défense. J’ai demandé un accord de principe pour rencontrer les acteurs de l'opération avant de réaliser un synopsis de base avec des informations de presse, sélectionné des acteurs et rédigé des questionnaires à partir de ce synopsis.

J'ai été attentif à deux impératifs. Le premier était de ne divulguer aucune information utilisable par « l'ennemi » et susceptible de mettre nos forces en difficulté ou en danger dans des interventions futures. Ce n'est pas le plus difficile, même si on fantasme sur le « Secret défense », car il y a peu de choses vraiment secrètes. Le secret est une notion fugitive et le plus souvent circonstancielle.

Le second critère, c’est de ne mettre ni en cause ni en difficulté les acteurs que je cite. Mon but était de décrire, d'expliquer les actions conduites, de rapporter l'ambiance. Je ne suis pas juge! J'ai voulu raconter et rendre hommage.

Essai, récit, roman... Quel est votre prochain  projet ?

Je travaille actuellement à la réécriture de  Moi, Osmane pirate somalien, qui sortira dans une version nouvelle largement augmentée en avril 2012, juste avant le procès des pirates du Ponant. Pour la suite, c'est ouvert... »

A LIRE //

A l'assaut des pirates du Ponant,
de Laurent Merer.
224 pages - 19 € (éditions du Rocher).


Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil On en parle L'affaire du PONANT