Accueil On en parle Les phares de France, aux portes de l’oubli ?
On en parle
Les phares de France, aux portes de l’oubli ?
le 20 Mars 2012

Par Mikael Roparz

Le Musée national de la Marine, situé place du Trocadéro à Paris, propose jusqu’au 4 novembre 2012  une exposition consacrée à l'univers hors du commun des phares.

Un univers pourtant menacé de tomber en déshérence.  En effet, si les phares font  toujours rêver, ils sont de plus en plus laissés à l’abandon.

Cent cinquante phares rythment aujourd’hui de leur faisceau lumineux nos 5 5OO km de côtes, en métropole et outre-mer.

Sur ces 150 phares, 25 sont isolés en mer. Seulement voilà, désormais automatisés, ils sont  aujourd’hui désertés  et en danger.

A l’occasion d’un reportage consacré aux gardiens de phares en mer, diffusé sur France Bleu et France Inter, j’ai pu partir à la rencontre de ces hommes qui, le cœur serré, ont été obligés de quitter leur vigie après y avoir passé une vie.

Je suis notamment allé au phare de l’île Vierge, dans le Finistère,  qui a perdu ses gardiens en octobre 2010.

Je me suis également rendu à Cordouan. L'histoire de ces monuments français exceptionnels commence d’ailleurs avec le phare de Cordouan, construit en 1611 dans l'estuaire de la Gironde. Ce bijou est le dernier phare en mer encore gardienné. Plus pour longtemps. Ses deux gardiens le quitteront définitivement le 29 juin 2012 (http://goo.gl/gikuz).

Lors de ce reportage, j’ai également rencontré un homme qui depuis  maintenant vingt ans  se bat pour sauver ces sentinelles du littoral. Cet homme,  Marc Pointud, a fondé une association pour la sauvegarde des phares (http://www.pharesetbalises.org/).

Elle vient d’être élue « Coup de cœur du Cluster maritime français ».

Marc et les autres bénévoles de l’association se battent pour donner une seconde vie aux phares abandonnés. Ils ont récemment obtenu  de transformer le phare de Tévénnec,  dans le Finistère, en résidence d'artistes.

Un chiffre à retenir : une cinquantaine de phares (seulement ?)  sont aujourd’hui protégés au titre des Monuments historiques.

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil On en parle Les phares de France, aux portes de l’oubli ?