Accueil On en parle La mise à l'eau de l'Hermione
On en parle
La mise à l'eau de l'Hermione
le 30 Mars 2012

L'Hermione attend sa mise en eau dans la forme de radoub dite de Louis XV.
L'Hermione attend sa mise en eau dans la forme de radoub dite de Louis XV.

Depuis juillet 1997, l'Association Hermione-La Fayette s'est lancée dans une formidable aventure, la reconstruction de la frégate Hermione qui, en 1780, permit à La Fayette de rejoindre les insurgés américains en lutte pour leur indépendance. Quinze ans après sa mise en chantier, le 6 juillet prochain, le navire sortira de la double forme Louis XV pour entrer dans la forme Napoléon III où il recevra son gréement et son armement.

© Christophe Le Potier
© Christophe Le Potier

Un navire historique

L'Hermione "historique" a été mise en chantier en 1778, dans l'arsenal de Rochefort sur une cale de construction proche de la Corderie Royale. Navire de plus de 65 mètres de longueur hors tout, doté d'une voilure de 1500 m2 répartie sur trois mâts, l'Hermione fut construite sur les plans de l'ingénieur Chevillard Aîné. Elle faisait partie, avec la Courageuse, la Concorde et la Fée, d'une série de quatre frégates mises en chantier à Rochefort. Appartenant à la catégorie de frégates dites légères, caractérisées par leur vitesse et leur maniabilité, l'Hermione était équipée de 26 canons tirant des boulets de 12 livres, d'où son nom de "frégate de 12". Longue de 44,20 m, large de plus de 11 m, la frégate nécessita 11 mois de travail pour des centaines de charpentiers, forgerons, perceurs, cloueurs, calfats... bagnards... pour un total de plus de 35 000 journées de travail.

© Christophe Le Potier
© Christophe Le Potier

L'Hermione en Amérique

En janvier 1779, de retour d'Amérique où il s'était porté volontaire au service de la cause américaine, Gilbert Motier, marquis de La Fayette, gentilhomme français âgé de 21 ans, s'efforce d'obtenir pour elle le soutien officiel de la France. Il réussit à convaincre le roi Louis XVI et son état-major d'apporter une aide militaire et financière aux troupes du Général Washington. Le 21 mars 1780, le jeune major général de La Fayette embarque à bord de l'Hermione. Il part combattre aux côtés des insurgés américains qui luttent pour leur indépendance. Il débarque à Boston après 38 jours de traversée et rejoint le général Washington pour lui annoncer l'arrivée imminente des renforts français. Dix-huit mois plus tard, les insurgents américains, auxquels s'est joint La Fayette remportent dans la baie de la Chesapeake sur mer, puis à Yorktown sur terre des victoires décisives avec l'appui des troupes françaises conduites par Rochambeau et de Grasse.

Plus de photographies : www.philip-plisson-blog.com || source: www.hermione.com)

26 canons sur le pont Batteries © Christophe Le Potier
26 canons sur le pont Batteries © Christophe Le Potier

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil On en parle La mise à l'eau de l'Hermione