Accueil Technologie L'Ifremer renforce sa collaboration avec le groupe Total
Technologie
L'Ifremer renforce sa collaboration avec le groupe Total
le 22 Juillet 2013

Le 16 juillet 2013, Jean-Yves Perrot, Président-directeur général de l'Ifremer (Institut Français de Recherche pour l'Exploitation de la Mer) et Yves-Louis Darricarrère, directeur général Upstream de Total, ont signé un accord-cadre pour de nouvelles études géologiques sous-marines.

L'accord vise à améliorer la compréhension des marges continentales, fonds marins en pente situés entre la côte et la plaine abyssale. Conclue pour une durée de six ans, il est le fruit d'une collaboration de longue date entre les équipes de recherche de Total et de l'Ifremer. L'Ifremer collabore en effet avec le groupe pétrolier français depuis 1990 sur l'interprétation des zones géologiques complexes.

Les premières opérations communes ont été menées en 1991 / 1992, notamment lors de la campagne GUINESS dont l'objectif était d'étudier les aléas géologiques (geohazards) en offshore profond du Golfe de Guinée. Dans la foulée, plusieurs campagnes d'explorations profondes se sont déroulées dans le Golfe du Guinée (ZAIANGO 1997-2002, BIOZAIRE 2001-2002), en Mauritanie (DAKHLA 2002) et au Nigeria (NERIS 2003, ERIG 3D 2008).

"L'Ifremer, explique Jean-Yves Perrot, dispose de l'expertise scientifique indispensable pour développer ce type de projets pluridisciplinaires. Notre expérience dans la conduite de ces programmes de recherche, notamment en partenariat avec Total, a montré notre valeur ajoutée scientifique".

«Nous sommes très heureux de cette coopération avec l'Ifremer, partenaire de Total depuis de nombreuses années, confirme Yves-Louis Darricarrère, Cette démarche innovante associe des moyens scientifiques de très haut niveau et les meilleures équipes d'experts internationaux dans ce domaine. Elle est essentielle pour nous accompagner dans la mise en œuvre de la stratégie ambitieuse de notre groupe en matière d'exploration d'hydrocarbures».

L'accord-cadre qui vient d'être signé permettra de coopérer sur la structuration des marges continentales, les systèmes sédimentaires, les aléas géologiques (« geohazards ») et instabilités de fond de mer, les fluides et signaux faibles ainsi que les écosystèmes extrêmes.

Les travaux de recherche ont été initiés dès ce mois de juillet en collaboration avec des partenaires académiques: l'Université Pierre et Marie CURIE (UPMC), l'Université de Rennes 1, le Centre National de Recherche Scientifique (CNRS), l'Institut de recherche pour le développement (IRD), le Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) et l'Institut Pierre Simon Laplace (IPSL).

Les campagnes d'acquisition de données en mer seront menées dans le golfe de Gascogne, dans le canal du Mozambique et dans le golfe d'Aden (au large de la Somalie). Les chercheurs travailleront avec la flotte scientifique française et toute une panoplie d'équipements de haute résolution.

L'Ifremer contribue, par ses travaux et expertises, à la connaissance des océans et de leurs ressources, à la surveillance du milieu marin et du littoral, et au développement durable des activités maritimes. À ces fins, il conçoit et met en oeuvre des outils d'observation, d'expérimentation et de surveillance.

Créé en 1984, l'Ifremer est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC), placé en 2012 sous la tutelle conjointe du Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et du Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Energie. Avec environ 1500 salariés, l'Ifremer est présent sur 25 implantations sur tout le littoral métropolitain et outre-mer. Il dispose de 8 navires (dont 4 hauturiers), 1 submersible habité, 1 engin téléopéré pour grande profondeur (- 6 000 m) et 2 AUVs (véhicule sous-marin autonome).

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Technologie L'Ifremer renforce sa collaboration avec le groupe Total