Accueil Technologie Google se protège des requins
Technologie
Google se protège des requins
le 19 Août 2014

Les requins, nouvel ennemi de Google. Le géant de l'Internet a décidé de renforcer ses câbles sous-marins transpacifiques en les enrobant dans du Kevlar, comme le révèle le site internet Slate.fr. La raison : les squales auraient un appétit bien particulier pour les câbles en fibre optique. Ces derniers présenteraient en effet de nombreuses traces de morsures de requins, mettant en péril la circulation à grande vitesse des données au fond des mers.

Si le réseau sous-marin composé de fils de verre est beaucoup plus rapide que les traditionnels fils de cuivre - jusqu'à dix millions de fois plus que le simple câble de modem - , il est également bien plus fragile, ce qui explique la décision de Google de le renforcer à l'aide du célèbre matériau, également utilisé pour les gilets pare-balles.

Un phénomène qui n'a rien de nouveau 

Les incisions de squales sur les fils sous-marins sont loin d'être nouvelles. Dès les années 1980, le New York Times évoque "le goût inexplicable des requins pour les câbles de fibre optique qui relient au fond de l'océan les États-Unis, l'Europe et le Japon". Le quotidien américain tenait alors ses informations des opérateurs téléphoniques.

En 2008, des câbles sous-marins abîmés avaient déjà entraîné d'importantes interruptions du réseau, notamment en Inde et en Égypte. Le Financial Times évoquait alors, quelques mois plus tard, les requins comme une "menace aux télécommunications", rappelant que "cela semblait fou d'installer de délicats câbles de fibre optique, et de les placer au fond de l'océan, l'un des environnements les plus ingouvernables sur la Terre".

Sources : 6média /  www.lepoint.fr /  www.slate.fr

 

 

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Technologie Google se protège des requins