Accueil Technologie La promotion 2014 du concours Cleantech Open France vient d'être dévoilée
Technologie
La promotion 2014 du concours Cleantech Open France vient d'être dévoilée
le 23 Septembre 2014

Un jury d'experts s'est réuni pour départager les 24 finalistes porteurs de projets d'innovation de rupture environnementale. Suite aux délibérations, huit d'entre eux remportent un accompagnement « Business Accelerator », dont le vainqueur qui représentera la France devant 30 pays, à la finale internationale du Cleantech Open dans la Silicon Valley en novembre prochain.

Organisé depuis 2010, ce concours sélectionne l'élite entrepreneuriale française parmi plus de 700 startups présélectionnées, chaque année, par les partenaires du programme : plus de 50 concours et prix, incubateurs et pôles de compétitivité régionaux et nationaux.

Sur les 100 startups candidates, 60 ont été retenues pour la demi-finale à l'issue de laquelle les 24 finalistes ont été sélectionnés. La finale de cette 5e édition du concours était un véritable vivier d'entrepreneurs visionnaires, répartis en filières éco-technologiques. Les jurys, composés d'experts issus d'institutions publiques, de grands groupes et de fonds d'investissement qualifiés dans le domaine des technologies éco-innovantes ont ainsi sélectionné 8 pépites dont le vainqueur 2014.

« La France foisonne d'entrepreneurs qui ambitionnent de changer le monde et nous sommes fiers de pouvoir contribuer à les mettre en lumière, en accompagnant ces chefs d'entreprises qui créent de la valeur et des emplois dans leurs filières. Notre objectif est de voir ces startups devenir des références de l'innovation française dans un contexte européen et international » expliquent Pierre Nougué et Olivier Duverdier, Cofondateurs du Cleantech Open France.

Ynsect, la jeune entreprise qui ne prend pas la mouche !

Lauréat du concours Mondial de l'Innovation, Ynsect le vainqueur du Cleantech Open France, est résolument la startup à suivre. Créée fin 2011, cette jeune entreprise francilienne est spécialisée dans les domaines des biotechnologies de l'environnement, de l'agro-alimentaire et de la chimie verte. Ynsect utilise des insectes pour réaliser la bioconversion de biomasse en nutriments destinés à l'alimentation animale et en produits non alimentaires et ainsi produire des matières bio-sourcées à haute valeur ajoutée environnementale et économique.

Alors que 75 % des protéines consommées par les animaux d'élevage en Europe sont importées, Ynsect apporte une véritable alternative sur le marché européen. Pionnier dans l'univers des biotechnologies d'insectes, la société ambitionne de mettre au point des unités d'élevage d'insectes comme bioréacteurs couplées à des unités de transformation de ces insectes, concept baptisé « entoraffinerie ».

Porteur d'une réelle vision innovante, la startup envisage l'insecte comme une ressource durable et pérenne. Ynsect mène actuellement d'ambitieux programmes de R&D dans l'objectif d'améliorer les impacts environnementaux et sociétaux de la chaîne de production. Une part importante de la R&D est réalisée en partenariat avec des laboratoires publics de recherche. L'entreprise s'est placée au centre d'un écosystème d'innovation qui en fait un modèle en matière de recherche partenariale.

Les 12 et 13 novembre prochain, tous les yeux seront tournés vers le Silicon Valley où Ynsect, représentera la France devant 30 pays, lors de la grande finale internationale : Cleantech Global Forum. Entre temps, la startup aura porté les couleurs de la France à la finale européenne du concours Climate-KIC.

D'autres pépites de l'éco-innovation française :

Sur des critères d'innovation, de durabilité, de création d'emplois et surtout de création de valeur dans leurs filières, le jury 2014 à sélectionné ces 7 lauréats.
L'ensemble des lauréats de chaque édition, depuis 2013, bénéficie d'un programme d'accompagnement puissant, fruit du partenariat entre Climate-KIC France et ECOSYS Group / Cleantech Open France.

Bulane : la flamme industrielle de nouvelle génération
Bulane a créé une flamme propre et performante à partir d'eau et d'électricité. La technologie dyomix® de Bulane permet de produire sur site et sans stockage un gaz combustible « zéro carbone » composé d'hydrogène et d'oxygène. Ce mélange gazeux brûle à très haute température (>2 500°C) et ne dégage pas de CO2 lors de sa combustion.

Energiency : l'analyse énergétique big-data pour l'industrie
Energiency développe un logiciel Cloud innovant d'analyse de la performance énergétique du process industriel permettant d'économiser jusqu'à 20% de la facture d'énergie sans investissement.

Geps Techno : l'énergie verte à un coût compétitif
Geps Techno développe une gamme de produits destinés à la production d'énergies renouvelables et qui seront intégrés dans une structure marine, dénommée MLiner, capable de produire de l'énergie verte à un coût compétitif.

NawaTechnologies : supercondensateurs à forte densité d'énergie
Nawatechnologies a pour objet le développement, la production et la distribution de supercondensateurs. Ce sont des dispositifs de stockage électrique à forte densité d'énergie et de puissance, proche de celle de certaines batteries, rechargeables en quelques secondes et pouvant supporter de très nombreux cycle de charge-décharge (+ de 500 000).

Pragma Industries : l'industrialisation de la pile à combustible
Pragma Industries développe un nouveau concept de pile à combustible et son procédé de fabrication associé : la PowerCan®. C'est une pile à combustible de technologie PEMFC (Proton Exchange Membrane Fuell Cell) : Hydrogène résultant de l'enroulement en bobine d'une bande souple supportant un nombre donné de cellules et son confinement.

Stratoz : la chimie verte bio-inspirée
Stratoz développe des catalyseurs dérivés de végétaux dédiés à la remédiation des sols, avec comme applications la synthèse de molécules à haute valeur ajoutée. Pour cela, l'entreprise met en place et développe de nouveaux procédés chimiques brevetés pour une nouvelle catalyse chimique labellisée « Naturelle ».

Zeta : la valorisation des déchets verts
La société Zeta a mis au point un procédé industriel innovant et breveté, permettant pour la première fois de transformer la matière végétale humide en pellets combustibles, sans séchage préalable.

A propos du Cleantech Open France

Association loi 1901 fondée par ECOSYS Group, Pierre Nougué et Olivier Duverdier, le Cleantech Open France a pour mission d'animer l'écosystème cleantech français et est le plus important programme d'accompagnement des jeunes entreprises éco-innovantes en France. Regroupant les acteurs de la filière (grandes entreprises, acteurs publics nationaux, territoriaux et locaux, jeunes entreprises, expert et medias), il organise chaque année l'édition française du concours international Cleantech Open. Sur le modèle de concours de concours, le Cleantech Open France accueille chaque année les meilleures jeunes entreprises éco-innovantes de 50 partenaires (prix, concours, pôles de compétitivité et incubateurs) issus de l'ensemble du territoire français. Le gagnant du Cleantech Open France participe avec plus de 30 pays à la finale internationale du Cleantech Global Forum en Silicon Valley, et à laquelle les lauréats du concours français sont invités à rencontrer plus de 1000 investisseurs, industriels et académiques. Aujourd'hui le Cleantech Open France constitue un réel écosystème français de startups éco-innovantes et compte pas moins de 600 alumnis.

Pour plus d'information www.ctofrance.com - Twitter : @cleantechopenFR

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Technologie La promotion 2014 du concours Cleantech Open France vient d'être dévoilée