Accueil Technologie La Chine poursuit son exploration des grands fonds marins
Technologie
La Chine poursuit son exploration des grands fonds marins
le 04 Janvier 2015

Le submersible habité chinois Jiaolong a réalisé, le vendredi 2 janvier dernier, la première plongée d'une mission globale ayant pour ambition d'étudier l'activité hydrothermale sous-marine dans le sud-ouest de l'océan Indien. Un contingent de jeunes pilotes a participé à cette première plongée afin de leur permettre d'acquérir des compétences en matière d'opération sous-marine dans des sites hydrothermaux. Selon Yu Hongjun, responsable de la mission, celle-ci a pour principal objectif de prélever des échantillons de fluides, de sulfure, de rochers, d'eau et de sédiments hyperthermaux.

"Les plongées du Jiaolong permettent aux scientifiques d'observer l'activité hydrothermale et les sulfures polymétalliques dans les fonds marins et de connaître l'emplacement et l'environnement exacts des échantillons", a indiqué Tao Chunhui, chef scientifique de la mission pour qui "ces informations sont importantes pour la future recherche de la Chine en matière d'exploration de sulfures polymétalliques". 

Les sulfures hydrothermaux sont un type de sédiment marin contenant du cuivre, du zinc et des métaux précieux, tels que de l'or et de l'argent. Ces métaux forment des sulfures au terme de réactions chimiques et reposent dans les fonds marins dans des "évents hydrothermaux".

La zone de plongée du Jiaolong se situe dans la zone contractuelle d'exploration de la Chine, d'une superfie de 10 000 kilomètres carrés, définie en 2011 par l'Autorité internationale des fonds marins et l'Association chinoise de recherche et de développement des ressources minérales océaniques (COMRA).  

Le Jiaolong devrait effectuer 20 plongées pour étudier les sulfures polymétalliques, la biodiversité, les microbes hydrothermaux et les ressources génétiques dans le sud-ouest de l'océan Indien lors de cette expédition d'une durée d'environ quatre mois (120 jours).

Tirant son nom d'un dragon mythique, le Jiaolong a déjà atteint la profondeur maximale de 7 062 mètres dans la fosse des Mariannes (océan Pacifique), en juin 2012.  

Source : quotidien du peuple /http://french.peopledaily.com.cn/n/2015/0104/c31357-8830912.html

 

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Technologie La Chine poursuit son exploration des grands fonds marins