Accueil Technologie L'éolienne la plus extrême du monde
Technologie
L'éolienne la plus extrême du monde
le 14 Mars 2015

Une éolienne tourne depuis sept mois aux portes du cercle polaire. Cette structure géante parvient non seulement à affronter le climat extrême du Nunavik, mais elle permet aussi à la mine Raglan de réduire d'un million de litres sa consommation de diesel.

Le 4 août se terminait la construction de la plus grande éolienne du Grand Nord québécois. Cet aérogénérateur de trois mégawatts de la société allemande Enercon est spécialement adapté pour affronter les froids extrêmes. Ce projet pilote suscite beaucoup d'intérêt puisque plusieurs spécialistes pensaient qu'une éolienne dans un climat aussi froid que celui du Nunavik était complètement irréaliste.

Mais Tugliq, une petite société d'énergie renouvelable québécoise, a décidé de relever le défi. Cette entreprise qui existe depuis trois ans veut réduire la dépendance au diesel des villages inuits et des grandes sociétés minières. Toutefois, avant de créer un parc éolien dans le Grand Nord québécois, il fallait d'abord tester une éolienne dans un des climats les plus hostiles du pays.

Le Grand Nord québécois est un lieu idéal pour construire des éoliennes puisque le régime des vents y est exceptionnel. On y retrouve des vents de classe 1, des vents forts et réguliers parmi les meilleurs au monde...

Lire la suite sur :http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/science/2015/03/13/002-eolienne-enercon-arctique-raglan.shtml

Source : www.ici.radio-canada.ca

Texte de Daniel Carrière

 

Partager cet article :

Retour Abonnez-vous à Marine&Océans

À lire aussi dans cette rubrique

Les articles les plus lus

Accueil Technologie L'éolienne la plus extrême du monde