marine ocean logo

Economie maritime

CGG a démarré, le 3 avril, une première phase de son programme multi-clients BroadSeis "Steppingstone" au large de la Norvège, a confirmé le site www.boursier.com, avec une première étude multi-client 3D à très large bande de fréquences dans le secteur norvégien de la Mer du Nord. Le prestataire de services pétroliers et gaziers précise que le projet dispose d'une part de préfinancement importante.

L'étude, baptisée "Halten Terrace", couvre une zone de 2 260 km2 à fort potentiel et cible les réservoirs du jurassique déjà en production ainsi que des découvertes potentielles dans des réservoirs du crétacé. Le navire Oceanic Champion est en opération sur cette étude dont la durée prévue est de trois mois.

Les données multi-client BroadSeis devraient fournir des informations précieuses à l'industrie et permettre de stimuler l'exploration dans cette zone à fort potentiel, estime le directeur général de CGG, Georges Malcor.

Source www.boursier.com 


Géopolitique

Les Etats-Unis ont annoncé le déploiement au large des côtes de la Corée du Sud d'un destroyer capable d'intercepter des missiles. Ce nouveau déploiement rendu public par Washington veut ainsi souligner le soutien de l'administration américaine à Séoul face aux menaces de Pyongyang.


Environnement

 

Dans une interview exclusive accordée au quotidien Nice Matin, publiée ce vendredi 29 mars, le Prince Albert II annonce le lancement, après l'étude de diverses hypothèses depuis 2008, d'un nouveau projet d'extension de Monaco sur la mer.


Economie maritime

Selon la newsletter de l'hebdomadaire Le Marin (www.lemarin.fr), Total - via sa filiale Total E&P Congo - a notifié le 26 mars dernier une commande d'un montant de 2 milliards de dollars au chantier sud-coréen Hyundai Heavy Industries, membre du premier groupe mondial de construction navale, pour une unité flottante de production (FPU) de 1,3 milliard de dollars et une plate-forme de type « tension leg ».


Géopolitique

Intervenant le 27 mars lors d'une visioconférence entre Bruxelles et Moscou, le Secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, repris par l'agence russe Ria Novosti, a déclaré que l'Alliance Atlantique n'était "pas favorable à une militarisation de l'Arctique" estimant que "tous les problèmes liés au réchauffement climatique, à l'exploitation des ressources naturelles et à la protection de l'environnement pouvaient être réglés pacifiquement, par la négociation".


Marine Nationale

Le député PS Gwendal Rouillard, proche du ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a assuré mercredi 27 mars, que "l'avenir de la France est en jeu" avec les arbitrages attendus pour le budget de la Défense.


Marine Nationale

Le jumbo Jubilee en rade abri de la Base navale de Brest, portant les CMT Pégase et Sagittaire - © Marine nationale / P.GHIGOU

Deux chasseurs de mines tripartites (CMT) de la Marine nationale, Sagittaire et Pégase, rallient leur zone de déploiement en océan indien à bord d'un navire porteur. C'est une Première pour la Royale. Les deux chasseurs de mines ont été levés par grues puis posés à bord du Jumbo Jubilee, un navire affrété de 145 mètres de long, possédant deux grues d'une capacité de 900 tonnes chacune. Cette opération, très technique, a demandé une vraie prouesse collective de la part des équipages, du service de soutien de la flotte (SSF), de la Base navale de Brest et de l'affréteur.


Géopolitique

Marine Le Pen, qui effectuait une visite de deux jours en Polynésie française, a accusé le 22 mars dernier, dans la presse locale, l'actuel président de ce territoire français du Pacifique Sud, l'indépendantiste Oscar Temaru, de brader la Polynésie aux Chinois.


Marine Nationale

Le porte-avions Charles de Gaulle a été mis en vente pour 250 millions d'euros, le 14 mars dernier, sur Internet... le temps d'une annonce parue quelques heures sur le site de vente Le Bon Coin. Intitulée "Porte-avions flambant neuf à vendre" et accompagnée de trois photographies du batiment, l'annonce a été publiée dans le Var dans la catégorie nautisme par un dénommé "François" joignable par téléphone... au standard de l'Élysée. "En raison d'une banqueroute nationale, je dois me séparer à contrecoeur d'un magnifique porte-avions. Etat irréprochable, voire neuf, vraiment très peu servi (...). Je ne suis pas regardant sur les moyens de paiement. J'accepte roupies, dinars, etc. A vendre pour essayer de combler le trou de la Sécu, de rembourser la dette française au FMI, d'essayer de rembourser les soldats français touchés par Louvois (le nouvel logiciel des armées à l'origine d'erreurs de paiement des soldes militaires, ndlr), etc.", indiquait le texte de l'annonce. Celle-ci a été retirée au bout de quelques heures par Le Bon Coin.   Source AFP


Marines du Monde

A l'heure où la marine nationale française s'interroge sur son avenir et sur la manière dont elle va pouvoir préserver sa cohérence au regard des menaces qui planent sur le buget de la défense, la marine russe se plait à présenter un futur plus encourageant. Commentant le projet de création d'une escadre russe pour la Méditerranée, son patron, l'amiral Tchirkov, a précisé qu'elle pourrait proposer au pouvoir politique de faire renaître, si le besoin s'en faisait sentir, les escadres de l'océan Indien et du Pacifique qui existaient sous l'ére soviétique. Le 10 janvier 2013, à l'occasion de l'entrée en service du sous-marin Iouri Dolgorouki, premier des huit nouveaux SNLE de la classe Boreï appelés à reconstituer l'ossature de la force maritime stratégique russe, le président Vladimir Poutine avait annoncé que la Russie investirait, d'ici 2020, plus de 100 milliards d'euros dans le renouvellement de sa marine. Source Marine & Océans / Ria Novosti