marine ocean logo

Marines du Monde

La présence permanente de la Marine russe en Méditerranée sera assurée par cinq ou six navires, a annoncé dimanche le commandant en chef de la Marine russe, l'amiral Viktor Tchirkov dans une interview accordée à la chaîne télévisée Zvezda. "Jusqu'à cinq ou six navires doivent se trouver en permanence en Méditerranée, le groupe étant commandé par la Flotte russe de la mer Noire", a indiqué l'amiral pour qui le groupe se composera de frégates et de croiseurs, ainsi que de navires auxiliaires. Source Ria Novosti / www.fr.rian.ru 


Géopolitique

La plupart de « problèmes » de l'Arctique, décris par les médias, n'existent pas ou sont exagérés, a déclaré Anton Vassiliev, Représentant russe auprès du Conseil de l'Arctique et porte-parole de la Diplomatie russe. « La confrontation des intérêts des pays arctiques et non arctique, la troisième guerre mondiale, la lutte pour les ressources, tous ces scénarios post-apocalyptiques n'existent pas en réalité » a indiqué le diplomate. « La Russie ne voit aucune contradiction insoluble dans la région. Le futur de l'Arctique réside dans le développement de la coopération économique internationale ».

Source La voix de la Russie. www.french.ruvr.ru


Economie maritime

Des chercheurs japonais ont réussi, pour la première fois, à extraire des fonds sous-marins du gaz d'hydrates de méthane, une ressource parfois appelée "glace qui brûle" qui pourrait libérer le Japon de sa dépendance énergétique.


Economie maritime

Selon Huigen Yang, directeur de l'Institut chinois de recherches polaires, l'expédition menée l'été dernier à bord du brise-glace Xuelong pour rejoindre l'Islande à travers l'océan arctique, pourrait motiver une première traversée commerciale par une compagnie chinoise, à l'été 2013, à destination des Etats-Unis et de l'Europe. Huigen Yang rappelle que le trajet de Shanghai à Hambourg est beaucoup plus court par l'océan arctique que par le canal de Suez. Selon les spécialistes, au rythme ou va la réduction de la banquise en été, les eaux de l'océan arctique pourraient être régulièrement libérées à cette période autour de 2050.


Marines du Monde

Le porte-avions USS Dwight D. Eisenhower en escale à  Marseille entre le 7 et le 10 mars 2013

Photos Sandrine de LESQUEN

Le USS Dwight D. Eisenhower (CVN 69), qui était en escale entre le 7 et le 10 mars dernier à Marseille (voir photos), a entamé une mission de quatre mois dans la région du Golfe persique et de la mer d’Oman, en remplacement du USS John Stennis déployé jusque-là dans la zone avec un croiseur et plusieurs destroyers. Le USS Eisenhower, long de 333 mètres pour 86 000 tonnes ( 261 mètres et 42 000 tonnes pour le porte-avions français Charles de Gaulle), est l’un des dix porte-avions actuellement en activité dans la marine américaine (un onzième, le CV-67 John F.Kennedy, retiré du service actif en 2007, est en réserve à Philadelphie).


Marine Nationale

La Marine nationale propose chaque année près de 3000 emplois à de jeunes français, garçons et filles, âgés de 16 à 29 ans, d'un niveau scolaire allant de la 3ème à BAC + 5.  

Elle offre aussi, notamment à des étudiants, l'opportunité d'une année de césure exceptionnelle dans leur cursus dans le cadre de ce qu'on appelle le Volontariat officier aspirant (VOA). A titre d'exemple, elle propose actuellement (date limite de recrutement : 15 mars 2013), un VOA d'adjoint logistique au sein de ses célèbres commandos marine.


Géopolitique

L'opération Serval, engagée par la France depuis près de deux mois au Mali contre les groupes islamistes qui y avaient imposé leur loi, se poursuit. Elle engage toutes les composantes de l'armée française y compris la Marine nationale qui a été mobilisée dès son lancement avec l'engagement du BPC Dixmude (projection de forces), de ses Atalntique 2 (renseignement, guidage et destruction d'objectif) et de ses forces spéciales (les commandos marine engagés sur le terrain dans des combats rapprochés contre les islamistes).


Environnement

Le projet OCEANOMICS sera officiellement lancé le 21 mars 2013. Lauréat du programme gouvernemental des «Investissements d'Avenir», OCEANOMICS va permettre de structurer une base de données éco-morpho-génétiques issues des milliers d'échantillons planctoniques recueillis au cours de l'expédition Tara Oceans. Les données seront ensuite utilisées pour comprendre la nature et le fonctionnement de la biodiversité planctonique planétaire, et extraire certains composés bioactifs planctoniques prometteurs dans les domaines d'application des biocarburants et de la pharmaceutique par exemple. OCEANOMICS constitue l'une des retombées des expéditions de Tara Océans en parallèle notamment des premières publications scientifiques qui vont bientôt être réalisées.

Source : TARA expéditions


Economie maritime

Le navire intercepté fin février dernier, au large de Tripoli, par les garde-côtes lybiens contenait en fait trente tonnes de hashish. Le Bab Bahr, long d'une trentaine de mètres qui - selon des sources autorisées - effectuait la navette entre le Maroc et l'Egypte, était surveillé depuis un mois par les autorités lybiennes. Un libyen, un égyptien, un tunisien et deux marocains ont été arrêtés à l'issue de l'interception. Les trente tonnes de hashish ont été brulées sur un quai du port militaire de Tripoli sous le controle des autorités.


Géopolitique

Selon un porte-parole du ministère chinois de la défense, la Chine a réuni des preuves "suffisantes" d'une surveillance rapprochée de la marine chinoise par des navires de guerre et des avions japonais, se réservant le droit "de prendre des mesures appropriées".

"Des navires de guerre et des avions japonais, a-t-il précisé, suivent de près depuis longtemps des navires et des avions des forces navales chinoises, ce qui porte préjudice à la sécurité de la marine chinoise et aggrave le problème de la sécurité maritime sino-japonaise".

Selon le porte-parole, les allégations du Japon qui affirme que des navires chinois auraient braqué leur radar de conduite de tir en direction de navires japonais sont "sans fondement".

"Le Japon doit faire attention à ses paroles et à ses actes, arrêter de rendre publiques des déclarations erronées, traiter le problème des îles Diaoyu de manière appropriée, adopter des mesures réalistes et créer les conditions nécessaires à l'amélioration des relations bilatérales", a-t-il ajouté.

Source Xinhua et www.french.people.com.cn