marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

La Chine doit avoir "au moins trois porte-avions" (expert)


Pékin, 9 jan 2019 (AFP) -

La Chine doit disposer d'"au moins trois porte-avions" afin de protéger ses côtes et ses intérêts à l'étranger et éviter une invasion de son territoire, a estimé mercredi un expert et officier de haut rang de la marine chinoise.

"Notre pays a un littoral long de 18.000 kilomètres. De plus, notre économie se tourne vers l'extérieur et nos intérêts à l'étranger grandissent", a expliqué Zhang Junshe, membre de l'Institut de recherche navale.

"Tout cela nous oblige à envoyer une force militaire jusque dans les mers lointaines afin de protéger (ces intérêts). Dans ces conditions, je pense que nous avons besoin d'au moins trois porte-avions. Bien sûr, en fonction du développement économique, nous pourrions légitimement revoir ce chiffre à la hausse", a-t-il déclaré au cours d'une rencontre avec la presse chinoise et étrangère.

Le journal anglophone China Daily a affirmé en novembre, citant l'agence de presse officielle Chine nouvelle, que le géant asiatique avait entamé la construction d'un troisième porte-avions. Le ministère de la Défense n'a pas confirmé cette information.

La Chine dispose pour l'instant d'un seul porte-avions opérationnel : le Liaoning. Construit à l'origine par l'ex-URSS, il a été admis au service actif en 2012.

Le deuxième porte-avions (le premier construit de façon entièrement indépendante par Pékin), connu sous le nom "Type-001A" et mis à flot l'an passé, en est au stade des essais en mer depuis l'an passé.

Avec un seul porte-avions pleinement opérationnel, la Chine reste donc pour l'instant très loin derrière les Etats-Unis (11 navires de cette catégorie), mais se situe au niveau de la Russie, de la France, de l'Inde et du Royaume-Uni (un chacun), selon Nick Childs, un spécialiste des forces navales au centre de réflexion britannique International Institute for Strategic Studies (IISS).

"De la première guerre de l'Opium en 1840 à la fondation de la République populaire de Chine en 1949, nous avons subi 470 attaques navales de la part de pays occidentaux ou du Japon", a affirmé Zhang Junshe, dont le rang est supérieur à celui de capitaine dans la marine chinoise.

La Chine a subi pendant cette période plusieurs cuisantes défaites face à l'Empire britannique, au Japon ou à la France, engagée en Indochine, qui se sont traduites par la colonisation de territoires chino6is.

"Nous n'irons pas envahir d'autres pays. Mais les Chinois ont peur que leur pays se fasse de nouveau envahir. Donc, la raison principale pour laquelle nous renforçons notre force de défense, c'est pour garantir notre sécurité", a-t-il affirmé.