mo sphyrna logo
Actualités en direct (AFP)

Bourbon: modeste progression de l'activité, "reprise très modérée"


Paris, 7 nov 2019 (AFP) -

Le groupe de services maritimes pour l'industrie pétrolière Bourbon a annoncé jeudi une modeste progression de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, dans un contexte de "reprise très modérée" du secteur.

Son chiffre d'affaires consolidé a atteint 164,3 millions d'euros, soit une progression de 2,6% comparé aux 160,2 millions du troisième trimestre de 2018, a annoncé l'entreprise marseillaise dans un communiqué.

La croissance a été tirée par l'activité Marine et logistique (services maritimes à l'offshore pétrolier) mais freinée par un recul dans la Mobilité (transport de passagers) et dans les Services Subsea (opérations sous-marines).

Bourbon souligne par ailleurs que son chiffre d'affaires a légèrement reculé au troisième trimestre par rapport au deuxième.

"La reprise du marché est réelle mais les efforts de réactivation et de maintenance des navires construits en série pèsent sur les taux d'utilisation et le chiffre d'affaires", a commenté Gaël Bodénès, directeur général délégué.

Le taux d'utilisation moyen des navires est ainsi en légère baisse de près d'un point par rapport au deuxième trimestre, "affecté par les maintenances programmées ainsi que les réallocations de navires sur les zones stratégiques".

Bourbon avait souffert, comme ses concurrents, à la suite de la chute des cours du pétrole il y a quelques années, qui avait conduit les grandes compagnies pétrolières et gazières à tailler dans leurs coûts et à abandonner des projets.

Le secteur est actuellement en "reprise très modérée", estime l'entreprise.

Bourbon souligne que les investissements dans l'offshore sont en croissance en 2019, pour la première fois depuis 2014, mais que "les clients pétroliers restent néanmoins prudents et privilégient toujours les projets à retour sur investissement court".

La holding Bourbon Corporation ainsi que sa sous-holding Bourbon Maritime avaient été placées en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Marseille début août, à la demande de l'entreprise. Cette procédure faisait suite à des discussions tendues avec ses créanciers.

Un appel d'offres a été lancé, dont la date limite a été fixée au 20 novembre, a précisé Bourbon.

jmi/soe/cam

BOURBON