mo sphyrna logo
Actualités en direct (AFP)

Marseille: un ferry et un millier de passagers bloqués par les conflits sociaux


Marseille, 15 jan 2020 (AFP) -

Un millier de passagers à destination d'Alger n'ont pas pu monter à bord de leur ferry mercredi à Marseille, victimes du blocage des dockers CGT contre la réforme des retraites mais aussi des grévistes de La Méridionale, a-t-on appris auprès d'Algérie Ferries.

Le bateau qui devait partir à 12H00 vers Alger a été annulé, les passagers ne pouvant embarquer, a précisé à l'AFP une représentante à Marseille de la compagnie algérienne. 450 véhicules et plus de 900 personnes étaient attendues à bord du navire, qui partira au plus tôt samedi.

En milieu de journée, quelque 250 véhicules, soit environ 600 personnes qui devaient prendre ce navire, bloquaient les abords du port à Marseille en tentant d'y pénétrer, selon la police. Cette dernière est intervenue pour fluidifier la circulation.

Un autre bateau de la compagnie qui devait partir jeudi à 12H00 pour Skikda a aussi déjà été annulé et reprogrammé à vendredi.

Les passagers n'ont pu embarquer en raison de l'opération "ports morts" lancée jusqu'à jeudi par les dockers CGT contre le projet de réforme des retraites du gouvernement. Ils étaient également bloqués par les marins grévistes de La Méridionale, qui protestent contre l'éviction actuelle de leur compagnie des dessertes entre le continent et la Corse dans le cadre de la délégation de service public (DSP). A l'appui de cette revendication, ils bloquent depuis lundi les navires des deux compagnies.

Dans le cadre de la DSP précédente, qui courait jusqu'à fin 2019, les compagnies La Méridionale et Corsica Linea se partageaient les cinq dessertes entre Marseille et les ports corses d'Ajaccio, Bastia, L'Ile Rousse, Porto-Vecchio et Propriano.

Face à ce mouvement, la plupart des départs de navires depuis Marseille vers la Corse mais aussi le Maghreb ont été annulés cette semaine. Après avoir annulé ses quatre traversées vers la Corse lundi et mardi, Corsica Linea a précisé mardi que tous ses départs vers l'île de Beauté étaient annulés jusqu'à vendredi.

Du côté du Grand Port Maritime de Marseille, on se refusait à tout commentaire mercredi sur l'impact de ces conflits sociaux sur le trafic passagers ou fret.