marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Russie: 18 ans de prison requis contre un Américain accusé d'espionnage (avocat)


Moscou, 25 mai 2020 (AFP) -

Le parquet russe a requis lundi une peine de 18 ans de camp à l'encontre de Paul Whelan, un ex-marine américano-britannique jugé pour espionnage et qui assure avoir été piégé, a annoncé son avocat.

Le procureur "a demandé de le déclarer coupable et de le condamner à 18 ans de camp à régime sévère", a déclaré aux journalistes Vladimir Jerebenkov devant le tribunal, ajoutant être "sous le choc" de cette réquisition "très dure".

"J'espère une décision juste", a ajouté l'avocat qui a annoncé que le tribunal rendra son verdict le 15 juin.

Paul Whelan, 50 ans, qui possède aussi les citoyennetés canadienne et irlandaise, a été arrêté en 2018 "pendant qu'il commettait un acte d'espionnage", selon les services de sécurité russes.

Son avocat affirme qu'il a été piégé par une de ses connaissances qui lui a transmis une clé USB contenant ce que Paul Whelan pensait être des photographies prises pendant un séjour précédent en Russie en sa compagnie.

"Le procureur pense que Paul Whelan est coupable, qu'il est un officier de l'agence de renseignement de défense américaine, qu'il a vraiment essayé de recevoir des informations qui sont un secret d'Etat et pourraient nuire à la sécurité de la Russie", a ajouté Vladimir Jerebenkov.

Dans sa déclaration devant le tribunal, Paul Whelan a de son côté assuré "qu'il n'avait fait aucun acte d'espionnage et ne collectait aucune information secrète", selon l'avocat.

L'affaire Paul Whelan est une des multiples sources de tensions entre Moscou et Washington, dont les relations sont envenimées notamment par des différends sur le conflit ukrainien, la guerre en Syrie ou encore le maintien de la parité stratégique entre les deux grandes puissances.