marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

"On va en Cornouailles": les passagers de nouveau à bord des navires de Brittany Ferries


Roscoff (France), 29 juin 2020 (AFP) -

"On va en Cornouailles": la compagnie Brittany Ferries, fortement touchée par la crise du coronavirus, a recommencé lundi à transporter des passagers vers le Royaume-Uni, après avoir mis en place des mesures strictes de distanciation sociale.

"On va en Cornouailles rendre visite à la famille parce que le papa de mon mari est très malade", explique à l'AFP Anne Anstice, peu avant d'embarquer en voiture à bord du ferry "Armorique".

Avec son mari et leurs deux enfants, ils ont décidé d'entreprendre le voyage après avoir "découvert" pouvoir "entrer en Angleterre sans faire de quarantaine".

"Nous allons revoir notre fils, notre bru et notre petit-fils que nous n'avons pas vu depuis Noël", explique de son côté Michel Courant, lui aussi interrogé peu avant d'embarquer à bord du navire.

Au total, une soixantaine de voitures ont embarqué lundi à Roscoff à bord de l'Armorique pour se rendre à Plymouth (sud-ouest de l'Angleterre), alors que le ferry peut en transporter 350 au maximum.

"On redémarre aujourd'hui avec un portefeuille de réservations qui n'est que de 240.000 passagers pour juillet et août", a regretté Jean-Marc Roué, président de la compagnie maritime lors d'une conférence de presse à bord de l'Armorique. En 2019, Brittany Ferries avait transporté sur la même période 780.000 personnes.

"La saison 2020, voilà c'est foutu. On fera une très mauvaise saison", a pesté Jean-Marc Roué, estimant que le plus important désormais était d'assurer la saison 2021. "Si on n'arrive pas à remonter la pente dès 2021, on aura un impact sur l'emploi c'est inévitable", a-t-il assuré.

Pendant tout l'été les cabines seront obligatoires lors des traversées et le nombre de passagers à bord réduit, parfois de plus de 60% par rapport à la capacité maximale.

Le débarquement des passagers va en outre se faire de manière échelonnée pour éviter les files d'attente dans les cages d'escalier, les ascenseurs et le garage.

Seuls huit navires, sur les onze que compte la compagnie, vont progressivement reprendre du service à compter de ce lundi.

La compagnie prévoit une perte de chiffre d'affaires entre mars et fin octobre comprise entre 200 et 250 millions d'euros. En 2019, son chiffre d'affaires avait atteint 469 millions d'euros.

Brittany Ferries emploie entre 2.400 et 3.100 personnes selon la saison. En 2019, la compagnie a transporté 2,5 millions de passagers, 866.000 voitures et 201.500 camions entre la France, le Royaume-Uni, l'Irlande et l'Espagne.