marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Corse: report de la création d'une compagnie maritime régionale


Ajaccio, 25 sept 2020 (AFP) -

L'Assemblée de Corse a reporté la création d'une compagnie maritime régionale en rejetant vendredi l'offre des compagnies Corsica Linea-La Méridionale.

Ces dernières devaient s'associer à la collectivité de Corse dans le prochain marché public de desserte de l'île méditerranéenne.

Ce partenariat public-privé aurait permis de créer une compagnie maritime régionale qui aurait assuré la desserte des cinq ports de Corse pendant sept ans à partir de janvier 2021.

L'abandon de cette offre a été justifié par trois arguments: le "contexte de crise sanitaire" qui "modifie le besoin de service public" et rend l'offre du partenaire unique inadéquate, "des procédures en cours devant la Commission européenne" et le montant des compensations financières demandé par Corsica Linea-La Méridionale.

La Commission européenne a en effet ouvert en février une procédure formelle d'examen des trois conventions de délégation de service public (DSP) passées avec la Corsica Linea pour assurer la desserte des ports d'Ajaccio, Bastia et l'Ile Rousse depuis Marseille, entre le 1er octobre 2019 et le 31 décembre 2020.

De plus, le groupement Corsica Linea-La Méridionale a demandé une compensation financière pour obligation de service public d'un montant total hors taxe de 776,5 millions d'euros alors que les estimations de la Collectivité prévoyaient 570 millions d'euros.

Le conseil exécutif a donc demandé et obtenu de l'Assemblée de Corse qu'elle considère comme infructueuse cette offre.

Les modalités d'organisation des cinq lignes entre Marseille et Ajaccio, Bastia, Ile-Rousse, Porto-Vecchio et Propriano à partir du 1er janvier 2021 doivent être présentées en octobre lors de la prochaine session de l'Assemblée de Corse.

"Nous continuons à être" pour une société d'économie mixte à opération unique (Semop), détenue à 50,1% par la Collectivité de Corse et à 49,9% par l'actionnaire privé, pour gérer le transport de marchandises et de passagers entre ces ports et Marseille, a souligné Gilles Simeoni devant l'Assemblée de Corse.

Le principe de la création d'une compagnie régionale avait été acté par un vote de l'Assemblée de Corse du 6 septembre 2016, afin de remplacer les délégations de service public qui encadrent actuellement la desserte de l'île.

Des marins de La Méridionale étaient rassemblés devant la collectivité de Corse depuis jeudi pour exprimer leur inquiétude sur l'avenir de leur compagnie.

mc/iw/eb

STEF