marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Trophée Jules Verne: Cammas/Caudrelier entrent dans l'Indien en avance d'une journée sur le record


Paris, 21 jan 2021 (AFP) -

Franck Cammas et Charles Caudrelier, à la tête d'un multicoque géant volant de 32 m (Maxi Edmond de Rothschild), et leurs équipiers ont franchi jeudi le cap des Aiguilles, qui ouvre la porte sur l'océan Indien, avec une journée d'avance sur le record à battre lors du Trophée Jules Verne.

L'équipage, composé de six marins, a passé la latitude du cap des Aiguilles (pointe sud de l'Afrique) avec 1 jour et 7 heures d'avance sur le bateau détenteur du record du tour du monde en équipage sans escale, celui de Francis Joyon (Idec Sport).

Partis de Ouessant le 10 janvier, les marins auront mis 11 jours et 14 heures pour atteindre ce cap, soit un nouveau temps de référence sur cette portion (Ouessant-cap des Aiguilles), qui n'est pas recensée par l'organisme qui valide les records du monde à la voile (World Sailing Speed Record Council).

"On aura fait un joli temps, on a respecté l'objectif d'avoir beaucoup d'avance sur Francis (Joyon) à l'entrée de l'Indien, ce qui nous paraissait indispensable pour essayer de battre son temps", a expliqué à l'AFP Caudrelier.

Les marins ont en vue les 40 jours et 23 heures signées par Joyon et ses 5 hommes d'équipage en janvier 2017, soit le record absolu autour de la planète.

"Il a un peu tué le record dans l'océan indien, on savait que jamais on ne retrouverait les conditions qu'il a eues et ça se confirme, notre avance qui parait forte aujourd'hui va mourir très rapidement dans l'Océan indien", a prévenu le co-skipper du bateau.

"La suite de Francis dans l'Océan indien, c'est la perfection, on sait déjà qu'on va aller beaucoup moins vite que lui. En Australie, si on a encore 100, 200 milles devant (lui) on sera très content. On sait que les quinze prochains jours vont être durs, on va rentrer dans le vif du sujet, il va falloir attaquer, le record est dur à battre", a poursuivi Caudrelier.

L'équipage a profité de ce chrono pour rendre hommage à son armateur, Benjamin de Rothschild, décédé vendredi.