marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

L'appel à la grève de la CGT-marins paralyse le trafic Corse-continent


AJACCIO, 2 mai 2012 (AFP) -

Un appel à la grève, lancé par la CGT-marins au niveau national, qui réclame l'application des mêmes lois sociales pour toutes les compagnies de navigation, paralysait mercredi le trafic entre la Corse et le continent des navires de la SNCM et de la Méridionale (ex-CMN).

Les bateaux reliant l'île de Beauté et le continent devaient rester à quai mercredi soir, a-t-on appris auprès des compagnies.

Selon la SNCM, le mouvement empêche les quatre bateaux reliant Corse et continent de partir, ce qui touche 900 passagers environ. Ces personnes peuvent soit se faire rembourser leur billet, soit décaler leur voyage.

A la Méridionale, on précise que la grève, suivie par 21% du personnel, affecte trois bateaux, soit environ 500 passagers.

Les personnels naviguant et sédentaires de la Société nationale Corse Méditerranée (SNCM) et de La Méridionale sont appelés à une grève reconductible de 24 heures à partir de mercredi matin.

Le syndicat réclame l'application aux autres compagnies assurant les liaisons entre la Corse et le continent, notamment la Corsica Ferries, dont les navires battent pavillon italien, de l'inscription au premier registre maritime prévoyant l'application des lois sociales françaises.

La CGT a annoncé avoir écrit aux deux candidats à l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy et François Hollande, pour connaître leurs positions sur une proposition de loi communiste déposée au Sénat le 22 mars, prévoyant l'imposition du pavillon premier registre à toutes les compagnies opérant en France.