marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Joola: les victimes au Sénégal approuvent la poursuite de l'enquête en France (porte-parole)


DAKAR, 7 mai 2012 (AFP) -

Les familles des victimes sénégalaises du naufrage du ferry sénégalais Le Joola, qui avait fait près de 1.900 morts en 2002, approuvent le rejet lundi par la Cour d'appel de Paris de la requête en nullité de l'enquête en France, a déclaré à l'AFP un de leurs représentants.

"Nous approuvons cette décision de la Cour d'appel de Paris. Nous ne pouvons que souscrire pour que la lumière soit faite sur l'histoire du Joola", a dit à l'AFP Boubacar Bâ, porte-parole de l'Association nationale des familles des victimes.

"L'Etat (sénégalais) nous avait assuré qu'une information judiciaire serait ouverte (au Sénégal) mais le parquet a classé l'affaire. Nous aurions préféré qu'un procès ait lieu au Sénégal. Nous sommes solidaires des familles (des victimes) françaises" qui ont déposé une plainte en France, a ajouté M. Bâ.

La cour d'appel de Paris a rejeté lundi la requête en nullité de l'enquête menée en France sur le naufrage du ferry sénégalais Le Joola, qui avait fait près de 1.900 morts, dont 22 Français, le 26 septembre 2002.

Il revient donc désormais au juge d'instruction de décider d'un éventuel renvoi des mis en cause devant un tribunal.

Sept responsables sénégalais de l'époque, civils et militaires, sont visés par des mandats d'arrêt dans cette enquête conduite par un juge d'instruction d'Evry.

Un seul d'entre eux a été interpellé, en octobre 2010 à Paris, mis en examen et placé sous contrôle judiciaire.

La justice sénégalaise a classé le dossier en 2003. Mais la justice française a ouvert en avril de la même année une enquête dans le cadre d'une information judiciaire pour, notamment, homicides involontaires et défaut d'assistance à personnes en danger.

En juin 2009, une première requête en nullité, déposée par un collectif d'avocats mandatés par Dakar, avait été rejetée.

Le Joola avait chaviré au large de la Gambie alors qu'il reliait Ziguinchor (sud du Sénégal) à Dakar. La catastrophe avait fait 1.863 morts et disparus selon le bilan officiel, plus de 2.000 selon les associations de familles de victimes, soit plus que le naufrage du Titanic (1.500 morts). 64 personnes ont survécu.