marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Revue hebdo des frets maritimes: les tarifs de transport se stabilisent


LONDRES, 8 mai 2012 (AFP) -

Les prix des transports maritimes de matières sèches se sont stabilisés la semaine dernière, dans un marché à l'activité réduite en raison de jours fériés en Asie et en Europe, même si la catégorie des plus gros navires de frets secs a amorcé un léger rebond.

L'indice composite Baltic Dry Index (BDI), moyenne des tarifs pratiqués sur 24 routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales, etc.), a terminé vendredi à 1.157 points, son niveau le plus élevé depuis le 11 janvier, mais quasi stable par rapport au vendredi précédent où il s'était établi à 1.156 points.

"Une demande stable dans le secteur Atlantique", a permis de compenser un "léger ramollissement de l'activité dans le Pacifique" du fait de jours fériés en Asie, notamment en Chine et au Japon, ont commenté les experts de l'agent maritime Fearnleys.

Le Baltic Panamax Index (BPI), qui comporte sept routes - la plupart pour les céréales - empruntées par les navires adaptés aux dimensions du canal de Panama, a terminé vendredi à 1.527 points contre 1.738 points une semaine auparavant, ce qui constituait son niveau le plus élevé depuis fin décembre.

"Le Panamax s'est retourné de façon spectaculaire ces dernières semaines mais si cette tendance s'est désormais arrêtée, la correction pourrait n'être que temporaire et les tarifs pourraient repartir à la hausse", ont tout de même prévenu les experts de Fearnleys.

"Cette tendance a été alimentée principalement par une forte demande en charbon de l'Inde et de la Chine" et elle "pourrait se poursuivre tant que les cours du charbon américain resteront à des niveaux historiquement bas pour les acheteurs chinois", a-t-on expliqué chez Fearnleys.

La catégorie des "Capesize", que leur taille imposante oblige à naviguer au large des caps Horn et de Bonne-Espérance, a tout de même tenté de rebondir, après être resté à la traîne récemment, profitant la semaine dernière d'un recul du nombre de navires disponibles pour les liaisons sur l'océan atlantique.

Le Baltic Capesize Index (BCI), qui compile les tarifs des "Capesize", a terminé vendredi à 1.576 points, contre 1.499 points le vendredi précédent, retrouvant son niveau de la mi-avril, qui constituait un plus haut depuis mi-janvier.

De leur côté, les tarifs des frets pétroliers ont de nouveau connu des fortunes diverses, les prix des transports de pétrole brut reprenant leur souffle dans une semaine de demande faible du fait de jours fériés en Asie mais aussi en Europe, après son rebond de la semaine précédente, ont noté les analystes du cabinet BRS.

L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), moyenne des taux pratiqués sur onze routes de transport de pétrole brut, a fini vendredi à 763 points contre 779 points une semaine auparavant. Le 20 avril, le BDTI était tombé à 740 points, son niveau le plus faible depuis octobre 2011.

L'indice Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur cinq routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fioul de chauffage, etc.), s'est stabilisé dans un marché terne, terminant à 622 points contre 626 points le vendredi précédent.