marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Navires français vendus à la Russie: inquiétude de pays de l'Otan (rapport)


WASHINGTON, 10 mai 2012 (AFP) -

Des pays membres de l'Otan s'inquiètent de la vente à la Russie de navires de guerre français, ainsi que d'autres équipements militaires par l'Allemagne et l'Italie, selon un rapport parlementaire américain publié jeudi.

Le rapport du service de recherche du Congrès qualifie la vente conclue en juin 2011 de quatre navires de guerre Mistral de "première vente de capacités militaires significatives à la Russie par un membre de l'Otan".

Ce contrat a "mis en lumière les tensions au sein de l'Alliance sur les relations à adopter avec la Russie" et a en particulier inquiété les membres baltes de l'Otan, qui redoutent de voir Moscou déployer ces navires dans la Baltique, selon le rapport.

L'administration du président Barack Obama était opposée à cette vente, mais n'a pas insisté pour l'empêcher, préférant privilégier l'amélioration de ses relations avec la Russie, selon des analystes cités dans ce rapport.

Dès l'annonce de l'accord entre la France et la Russie, l'influente élue républicaine Ileana Ros-Lehtinen, qui préside la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, avait dénoncé une menace pour la stabilité régionale, et jugé "profondément dérangeant" qu'un membre de l'Otan vende des navires de guerre à Moscou.

Le rapport, commandé par le sénateur américain Richard Lugar, évoque également la vente à la Russie de simulateurs de combat fournis par l'allemand Rheinmetall, ainsi que de 60 véhicules blindés italiens commandés au constructeur Iveco.