marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Soldats italiens détenus en Inde: la lutte contre la piraterie menacée (ministre)


NEW YORK (Nations unies), 23 mai 2012 (AFP) -

La détention par l'Inde de deux soldats italiens qui ont tué deux pêcheurs indiens nuit au combat contre la piraterie maritime, a affirmé mercredi à New York le ministre italien des Affaires étrangères.

Giulio Terzi, qui s'est entretenu tard mardi avec le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, a rapporté devant la presse que ce dernier partageait ses "inquiétudes" concernant les retombées de la querelle diplomatique entre l'Inde et l'Italie à ce sujet.

"Cet incident a déjà des effets très très négatifs sur les efforts de la communauté internationale contre la piraterie. Pour en avoir parlé à mes homologues du monde entier, je ressens une grande inquiétude sur le fait que cela pourrait ralentir les opérations anti-piraterie", a dit M. Terzi.

Un tribunal indien a rejeté samedi la demande de remise en liberté sous caution des deux soldats accusés du meurtre des deux pêcheurs.

L'incident est survenu le 15 février au large des côtes indiennes. Les soldats italiens, accusés d'avoir tiré sur Selestian Valentine, 45 ans, et Ajesh Pinky, 24 ans, ont expliqué avoir pris les pêcheurs pour des pirates.

Soldats de la Marine, ils étaient présents en tant que gardes chargés de la sécurité sur un pétrolier italien pour éviter une attaque de pirates dans l'océan Indien.

En signe de bonne volonté, le gouvernement italien a versé 144.000 euros de dommages et intérêts à chacune des familles des deux pêcheurs.

L'Italie a depuis rappelé son ambassadeur à New Delhi et un bras de fer entre les deux pays porte sur lequel est compétent pour juger les soldats. L'Inde affirme en effet que l'incident s'est produit dans ses eaux territoriales alors que Rome assure qu'il a eu lieu dans les eaux internationales et que l'Inde n'est pas compétente pour juger les marins.

L'Italie fait partie d'une force internationale chargée de contrer les attaques de pirates somaliens dans l'océan Indien, une opération soutenue par le Conseil de sécurité des Nations unies.