marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Des flottes non autorisées dans les zones de thon rouge de Méditerranée


PARIS, 31 mai 2012 (AFP) -

Le distributeur cannois de yachts de grand luxe Rodriguez Group a creusé sa perte nette au premier semestre de son exercice 2011/12, suite à des changements dans ses activités, et compte procéder à des réductions de coûts "drastiques", a-t-il annoncé jeudi.

Entre octobre et fin mars, le groupe a accusé une perte nette de 17,2 millions d'euros, à comparer à une perte de 10,2 millions sur la même période un an plus tôt. La perte opérationnelle courante s'est également creusée à 12,8 millions contre 5 millions, pour un chiffre d'affaires en recul de 42% à 30,2 millions d'euros.

Rodriguez y voit une conséquence de sa réorientation vers "la production d'unités neuves de grande taille", selon son communiqué. "En raison de la politique de déstockage et de limitation des reprises mise en place en 2010/2011, l'activité vente de bateaux d'occasion a vocation à devenir une activité secondaire", précise-t-il.

Le groupe prévoit au deuxième semestre "de mettre en oeuvre un nouveau plan drastique de réduction de ses coûts de structure".

Rodriguez Group vise notamment une "réduction de la masse salariale, en concentrant l'emploi des ressources sur le coeur du métier". Le communiqué ne fournit pas de détail sur d'éventuelles suppressions d'emplois, et Rodriguez n'a pas voulu faire de commentaire à ce sujet.

Rodriguez Group dit aussi prévoir une "rationalisation de sa présence à l'étranger, par la mise en place de partenariats en lieu et place de l'exploitation de bureaux", et un "encadrement strict des frais généraux".

Il dit toutefois tabler sur "une amélioration significative" de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, "grâce notamment aux transactions sur de grandes unités neuves (de 40 à 50 mètres) achevées ou en cours de production".

RODRIGUEZ GROUP