marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Les Etats-Unis vantent à l'UE la privatisation des droits de pêche


EVREUX (France / Eure), 1 juin 2012 (AFP) -

Une convention de revitalisation ayant comme objectif la création de 390 emplois vient d'être signée pour compenser la fermeture en avril de la papeterie M-Real d'Alizay (Eure), a-t-on appris vendredi auprès de la préfecture de l'Eure.

Cette convention a été signée entre l'Etat et le groupe finlandais M-Real, qui apportera trois millions d'euros pour la faire vivre. "Cette signature constitue un moment clé dans le cadre de la mobilisation des salariés et de tous les acteurs institutionnels, politiques et sociaux", a précisé la préfecture dans un communiqué.

La convention fixe comme objectif la création de 390 emplois pour compenser les emplois perdus sur le site depuis 2010. Ce total pourrait être sensiblement diminué si M-Real cédait une partie des terrains dont il est propriétaire pour permettre la construction d'un port fluvial en bord de Seine.

Une étude a été lancée en février pour évaluer la faisabilité d'un tel port qui pourrait être une escale sur l'axe Seine capable de traiter plusieurs milliers de tonnes de conteneurs l'an.

La convention prévoit également la maintenance des équipements de l'usine, notamment la machine à papier, pour permettre leur redémarrage éventuel par un autre industriel. Selon Thierry Philippot, délégué CGT, deux candidats à la reprise sont en lice, le Thaïlandais Double A et le Suisse Activa Pro. "Nous serons très vigilants à ce que le repreneur éventuel ne vienne pas simplement toucher des subventions et reparte ensuite", a prévenu ce syndicaliste.

M-Real a fermé cette usine début avril dans le cadre d'une vaste restructuration européenne visant à transformer ce groupe qui fabriquait différentes sortes de papiers et de la pâte, en une entreprise "dédiée au carton d'emballage".

M-REAL