marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Hanoi ouvre de nouvelles zones de recherche des soldats américains disparus


HANOI, 04 juin 2012 (AFP) -

Hanoi va autoriser les équipes américaines qui recherchent des dépouilles de soldats américains tués pendant la guerre du Vietnam à fouiller trois nouvelles zones, a annoncé lundi le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta.

Cette promesse de son homologue vietnamien Phung Quang Thanh intervient au deuxième jour d'une visite très symbolique de Panetta, qui témoigne de la volonté de Washington de renforcer ses liens avec son ancien ennemi face à l'influence grandissante de la Chine dans la région.

Le responsable américain a remercié les autorités vietnamiennes "pour leur aide de longue date dans les efforts pour identifier et localiser" les soldats américains portés disparus au combat.

"En particulier, je veux remercier (Thanh) pour son offre d'ouvrir trois nouvelles zones à la recherche", a-t-il ajouté.

Plus de 35 ans après la fin de la guerre, le temps presse pour retrouver les les soldats disparus, alors que l'acidité de la terre ronge leur dépouille.

Dimanche, Panetta avait été le premier chef du Pentagone à visiter la base de Cam Ranh depuis la fin de la guerre en 1975 et avait estimé que ce port pourrait jouer un rôle crucial dans le projet de redéploiement d'ici 2020 de la plus grande partie de la flotte américaine vers l'Asie et le Pacifique.

Cam Ranh était l'une des trois bases principales utilisées par les forces américaines pendant la guerre du Vietnam. Elle a ensuite été gérée par l'Union soviétique.

Après le départ des Russes en 2002, le Vietnam avait décidé de la transformer en un port commercial, ouvert aux navires étrangers pour qu'ils se réapprovisionnent ou soient réparés.

Lors de sa visite de deux jours, Panetta doit également discuter des modalités d'application d'un accord de coopération militaire signé par les deux pays en 2011.