marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Sri Lanka: le premier port construit par la Chine entre en activité


COLOMBO, 6 juin 2012 (AFP) -

Le premier port construit par la Chine au Sri Lanka, symbole de l'investisssement de Pékin en Asie du sud, a débuté mercredi ses opérations internationales avec l'arrivée de 1.000 véhicules en provenance d'Inde et à destination de l'Algérie.

Situé à Hambantota (sud), la circonscription électorale du président Mahinda Rajapakse, le port en eau profonde, qui a coûté 1,5 milliard de dollars, est situé sur une voie de navigation internationale empruntée par 200 à 300 navires chaque jour.

Le port, dont l'entrée en fonction a été retardée d'un an, vise à créer une nouvelle plateforme logistique pour les échanges de marchandises en Asie et à stimuler l'économie du Sri Lanka, une île de l'océan indien meurtrie par trois décennies d'une sanglante guerre civile.

La puissance régionale la plus proche, l'Inde, avait refusé de construire le port au motif qu'il n'était pas viable commercialement mais l'arrivée de la Chine au Sri Lanka a déplu à New Delhi qui voit d'un mauvais oeil l'influence croissante de Pékin dans le pays et la région.

La Chine a depuis accepté de construire un deuxième port dans la capitale, Colombo, et les entreprises chinoises ont promis d'engager jusqu'à 50 milliards de dollars d'investissements d'ici les 10 à 15 prochaines années, selon le ministère sri lankais du Commerce.

Ailleurs en Asie du sud, la Chine a financé des infrastructures portuaires au Pakistan, un allié de longue date. Pékin a par ailleurs des projets ferroviaires au Népal, un allié traditionnel de l'Inde où la Chine commence également à asseoir son influence.