marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Bugaled Breizh: les sénateurs Verts demandent la levée du secret défense


PARIS, 6 juin 2012 (AFP) -

Le groupe écologiste du Sénat demande mercredi dans un communiqué la levée du secret défense dans l'affaire du naufrage du chalutier breton Bugaled Breizh qui avait fait cinq morts le 15 janvier 2004 et dont la cause reste inexpliquée.

"Huit ans après le naufrage, les familles des victimes sont toujours dans l'attente de réponses", disent les sénateurs écologistes.

"En l'état de l'enquête, qui a permis de rassembler un faisceau d'indices plaidant en faveur de la piste d'une collision avec un sous-marin militaire, le secret-défense interdit aux proches des victimes de savoir ce qui s'est réellement passé", déclarent-ils.

Pour eux, "il n'est pas acceptable que l'on ne puisse expliquer aujourd'hui aux familles comment un navire de 24 mètres, en très bon état, a pu chavirer le 15 janvier 2004 par une mer de force 4 à 5".

Eva Joly, candidate EELV à la présidentielle, avait déjà demandé en janvier la levée du secret défense.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, est président PS de la région Bretagne et ancien secrétaire d'Etat à la mer.

Le navire avait coulé en quelques secondes au large du Cap Lizard, dans une zone où se déroulaient des manoeuvres militaires de l'Otan et de la Marine britannique.

Après plusieurs années d'enquête, en juillet 2008, les juges quimpérois Richard Foltzer et Muriel Corre, en charge du dossier avant que le tribunal de Quimper ne perde son pôle d'instruction, avaient estimé "hautement probable" l'hypothèse d'une collision avec un sous-marin nucléaire d'attaque.

Les juges n'ont toutefois pas pu conclure de façon catégorique, en raison du secret défense qui leur a été opposé.